Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Groupe Renault : des résultats record, mais une rémunération en baisse pour son PDG

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nouvel an chinois : une émission de CCTV fait scandale avec un sketch raciste

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Le bitcoin, la monnaie 2.0

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Discours de Ramaphosa: le président sud-africain promet un "fantastique départ"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Abus Sexuels : des ONG dans la tempête

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'après Zuma : Cyril Ramaphosa présente son plan d'action pour le pays

En savoir plus

TECH 24

Corée du Sud : l'innovation en forme olympique

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Infrastructures : les grands travaux de Donald Trump

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Chômage en baisse : la France est-elle sortie de la crise ?

En savoir plus

Afrique

Le rappeur tunisien Weld el-15 relaxé en appel

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/12/2013

Weld el-15, le rappeur tunisien arrêté début décembre et jugé pour outrage à la police, a finalement été acquitté en appel. En première instance, il avait été condamné à quatre mois de prison ferme.

Jugé en appel pour outrage à la police, le rappeur Weld el 15 a été relaxé jeudi 19 décembre par la justice tunisienne et doit être libéré, a déclaré son avocat Me Ghazi Mrabet.

"Le tribunal de Grombalia a décidé de relaxer Weld el-15 (...) il devrait être libéré aujourd'hui" jeudi, a annoncé l'avocat à l’AFP. Début décembre, Weld el-15 avait été condamné à quatre mois de prison ferme en première instance.

"Ce jugement prouve qu'une partie de la justice est indépendante, je salue ce genre de verdict", s’est-il félicité.

Le célèbre rappeur, de son vrai nom Ala Yacoubi, est incarcéré depuis le 5 décembre, date de sa condamnation, à la prison de La Mornaguia dans la banlieue de Tunis.

Il avait toujours clamé son innocence

Weld el-15 et Klay BBJ, un autre rappeur, avaient été condamnés en août par contumace à 21 mois de prison pour avoir chanté une chanson offensante à l’égard de la police. À l’époque, ils n’avaient même pas été informés de la tenue du procès.

Klay BBJ avait obtenu une relaxe à l'issue de deux autres procès. Weld el-15, après plusieurs mois de cavale, s’était finalement rendu à la police le 5 décembre et avait été incarcéré.

Les deux artistes ont toujours contesté les faits qui leur étaient jusqu’alors reprochés.

Avec AFP

 

Première publication : 19/12/2013

  • TUNISIE

    Le rappeur tunisien Weld el-15 condamné à quatre mois de prison ferme

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Nouvelle condamnation pour le rappeur tunisien Weld el-15

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Le rappeur tunisien Weld El 15 passé à tabac par des policiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)