Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Afrique

Le rappeur tunisien Weld el-15 relaxé en appel

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/12/2013

Weld el-15, le rappeur tunisien arrêté début décembre et jugé pour outrage à la police, a finalement été acquitté en appel. En première instance, il avait été condamné à quatre mois de prison ferme.

Jugé en appel pour outrage à la police, le rappeur Weld el 15 a été relaxé jeudi 19 décembre par la justice tunisienne et doit être libéré, a déclaré son avocat Me Ghazi Mrabet.

"Le tribunal de Grombalia a décidé de relaxer Weld el-15 (...) il devrait être libéré aujourd'hui" jeudi, a annoncé l'avocat à l’AFP. Début décembre, Weld el-15 avait été condamné à quatre mois de prison ferme en première instance.

"Ce jugement prouve qu'une partie de la justice est indépendante, je salue ce genre de verdict", s’est-il félicité.

Le célèbre rappeur, de son vrai nom Ala Yacoubi, est incarcéré depuis le 5 décembre, date de sa condamnation, à la prison de La Mornaguia dans la banlieue de Tunis.

Il avait toujours clamé son innocence

Weld el-15 et Klay BBJ, un autre rappeur, avaient été condamnés en août par contumace à 21 mois de prison pour avoir chanté une chanson offensante à l’égard de la police. À l’époque, ils n’avaient même pas été informés de la tenue du procès.

Klay BBJ avait obtenu une relaxe à l'issue de deux autres procès. Weld el-15, après plusieurs mois de cavale, s’était finalement rendu à la police le 5 décembre et avait été incarcéré.

Les deux artistes ont toujours contesté les faits qui leur étaient jusqu’alors reprochés.

Avec AFP

 

Première publication : 19/12/2013

  • TUNISIE

    Le rappeur tunisien Weld el-15 condamné à quatre mois de prison ferme

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Nouvelle condamnation pour le rappeur tunisien Weld el-15

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Le rappeur tunisien Weld El 15 passé à tabac par des policiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)