Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Coup d'état au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Violences au Burkina Faso : vers un nouveau coup d'état ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

EUROPE

L'opposant russe Mikhaïl Khodorkovski libéré de prison

© AFP

Vidéo par Ksenia BOLCHAKOVA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/12/2013

L'ancien oligarque et opposant Mikhaïl Khodorkovski a été libéré de prison vendredi après un décret de grâce signé par le président Vladimir Poutine. L'ex-magnat du pétrole purgeait une peine de 10 ans de camp en Sibérie.

Mikhaïl Khodorkovski est libre. Il est sorti vendredi 20 décembre du camp où il était détenu. "Vers 12h20 (8h20 GMT), Mikhaïl Khodorkovski a quitté le camp", a indiqué une source non identifiée à l'agence russe Interfax. La direction régionale de l'administration pénitentiaire n'a pas confirmé cette information.

Le président russe Vladimir Poutine a tenu parole en signant, vendredi, un décret graciant l'ex-magnat du pétrole qui vient de passer 10 ans derrière les barreaux en Sibérie. "Guidé par des principes humanitaires, je décrète que Mikhaïl Borissovitch Khodorkovski (...) doit être libéré de prison avant la fin de sa peine. Ce décret entre en vigueur immédiatement", a indiqué un bref communiqué du président russe publié par le Kremlin.

Grâce pour raisons humanitaires

Jeudi, Vladimir Poutine avait annoncé que Mikhaïl Khodorkovski, en détention depuis 2003 et libérable en août 2014, avait finalement fait une demande écrite de grâce, alors qu'il s'y était refusé jusqu'à présent. "Mikhaïl Borissovitch devait conformément à la loi écrire une demande, il ne le faisait pas mais tout récemment il a écrit cette lettre et s'est adressé à moi pour me demander sa grâce", a ainsi dit Vladimir Poutine. "Il a déjà passé plus de dix ans en détention, c'est une punition sérieuse, il invoque des circonstances d'ordre humanitaire - sa mère est malade - et j'estime que l'on peut prendre cette décision", a encore déclaré Vladimir Poutine.

Avec AFP

Première publication : 20/12/2013

  • RUSSIE

    Vladimir Poutine déclare qu'il va gracier l'opposant Mikhaïl Khodorkovski

    En savoir plus

  • RUSSIE

    L'ex-magnat et opposant russe Khodorkovski voit sa peine de prison réduite de deux mois

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Mikhaïl Khodorkovski, l'homme qui ose défier Vladimir Poutine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)