Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

  • Les Algériens de France : un vote courtisé

    En savoir plus

  • Finale de la Coupe du Roi : FC Barcelone-Real Madrid en direct

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

S&P retire son "AAA" à l'Union européenne

AFP

Standard & Poor's a retiré vendredi la note

Standard & Poor's a retiré vendredi la note "AAA" --la meilleure de sa classification-- qu'elle attribuait jusqu'ici à l'Union européenne, en soulignant que les discussions budgétaires entre pays membres devenaient de plus en plus acrimonieusesLe drapeau étoilé symbole de l'Union européenne, à laquelle l'agence d'évaluation Standard and Poor's a retiré vendredi la note "AAA"

L'agence de notation Standard & Poor's a retiré vendredi la note "AAA" --la meilleure de sa classification-- qu'elle attribuait jusqu'ici à l'Union européenne, en soulignant que les discussions budgétaires entre pays membres devenaient de plus en plus acrimonieuses.

La note de l'UE a été abaissée d'un cran à "AA+". Elle est dotée d'une perspective "stable", ce qui implique que S&P n'a pas l'intention de la modifier de nouveau à moyen terme.

"La crédibilité globale en matière de crédit des désormais 28 membres de l'Union européenne a décliné", a expliqué S&P dans un communiqué. L'agence relève aussi que la "cohésion" de l'UE s'est aussi dégradée.

L'UE était sous la menace d'un abaissement de sa note depuis janvier 2012, quand S&P avait revu à "négative" la perspective d'évolution de sa note.

Depuis, plusieurs grands pays de l'Union, dont la France, ont vu leur note dégradée. Après la perte par les Pays-Bas de leur "AAA", il ne reste plus que six pays de l'union bénéficiant de la note maximum pour S&P. Et la note moyenne des pays contributeurs nets au budget européen n'est plus que de "AA", soit un cran plus bas que la nouvelle note de l'UE, a fait valoir l'agence.

S&P souligne que les discussions budgétaires deviennent de plus en plus difficiles au sein de l'UE, avec notamment les principaux pays contributeurs --qui sont le plus souvent ceux notés "AAA"-- demandant une réduction de leurs versements.

S&P rappelle que l'UE emprunte sur les marchés financiers pour prêter de l'argent à des pays tiers et financer certains de ses programmes, comme Euratom. Son encours de crédits s'établissait en décembre à 56 milliards d'euros.

Dans la foulée, S&P a aussi abaissé de "AAA" à "AA+" la note d'Euratom.

Première publication : 20/12/2013