Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

Afrique

Le parti présidentiel décroche la majorité absolue à l’Assemblée mauritanienne

© AFP | Mohamed Ould Abdel Aziz, le président mauritanien, à droite

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/12/2013

L’Union pour la République (UPR), le parti au pouvoir en Mauritanie, a obtenu la majorité absolue à l’Assemblée nationale, alors que plusieurs partis d'opposition ont boycotté ces élections. L’UPR a également remporté les municipales.

Dès la mi-novembre, les premières tendances avaient placé le parti présidentiel UPR largement en tête des législatives mauritaniennes. Les résultats officiels, publiés  dimanche 22 décembre, confirment sans surprise les estimations. Le taux de participation, qui était de plus de 75% au premier tour, le 2 novembre, était de "plus de 72%" au second, selon la Commission électorale.

L'Union pour la République a remporté 74 sièges sur les 147 que compte l'Assemblée nationale. Une majorité absolue obtenue sur le fil, mais la coalition dont elle fait partie a obtenu un total de 108 sièges de députés. L’UPR a également très largement assis son pouvoir au niveau municipal. Les candidats du parti présidentiel ont remporté la victoire dans 154 communes sur les 218 que compte le pays.

"Aucune solution à la crise politique"

En face, l’opposition n’est parvenue à arracher que 37 sièges, dont 16 pour les islamistes de Tawassoul, qui devient ainsi le deuxième parti du pays. Le scrutin a été boycotté par dix partis d'opposition rassemblés au sein de la Coalition de l'opposition démocratique (COD), qui dénonce son organisation "unilatérale" par le parti du président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Ce dernier a mené en 2008 un putsch militaire contre l'ancien chef de l'État, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, accusé d'incompétence face aux problèmes économiques du pays. Il s'agissait du premier scrutin parlementaire depuis son coup de
force et son élection à la présidence en 2009.

Ces élections "n'apporteront aucune solution à la crise" politique en Mauritanie, à cause des "énormes irrégularités qui les ont marqués" et du boycott d'une partie de l'opposition, a déclaré dimanche à la presse le président de Tewassoul, Jemil Ould Mansour. Fort de ses résultats, il a appelé dimanche à un "dialogue urgent" pour résoudre la crise politique.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 22/12/2013

  • MAURITANIE

    Élections en Mauritanie : le taux de participation a dépassé les 50 %

    En savoir plus

  • MALI

    Isolés en Mauritanie, 74 000 réfugiés maliens sont en situation critique

    En savoir plus

  • MAURITANIE

    Le président mauritanien de retour à Nouakchott après 40 jours de soins en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)