Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

EUROPE

À Kiev, la mobilisation pro-européenne s’essouffle

© AFP

Vidéo par Julien SAUVAGET

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/12/2013

En Ukraine, les opposants à la politique pro-russe du président Viktor Ianoukovitch peinent à mobiliser après les accords de Moscou. Dimanche, 40 000 personnes ont tout de même battu le pavé à Maïdan, dans le centre de Kiev.

À Kiev, la mobilisation pro-européenne tend à s’essouffler, en dépit des appels du pied de l’opposition, qui reproche au régime le rapprochement effectué ces dernières semaines avec la Russie de Vladimir Poutine.

À Maïdan, la place de l’Indépendance située dans le centre de la capitale, environ 40 000 personnes se sont réunies pour défier le régime, dimanche 22 décembre. Une mobilisation plus que modeste en comparaison des trois dimanches précédents, où des centaines de milliers de personnes avaient battu le pavé pour protester contre la volte-face inattendue du gouvernement sur le rapprochement avec l’Union européenne.

"Nous allons continuer de nous battre, nous n'abandonnerons pas Maïdan" a déclaré l’un des leaders de l’opposition, le boxeur Vitali Klitschko. En quelque semaines, Maïdan, entourée de barricades, est devenu le lieu symbolique de la contestation.

"Nous allons fêter sur Maïdan le Nouvel An et Noël" (orthodoxe le 7 janvier, ndlr), a précisé Klitschko, en rappelant que le combat ne faiblirait pas jusqu’à l’obtention de l'organisation d'une présidentielle anticipée à laquelle il a d’ores et déjà annoncé sa candidature.

En marge des rassemblements, différents leaders d’opposition ont annoncé la création d’une nouvelle entité, le "Mouvement populaire Maïdan". Il aura pour mission de réunir tous les Ukrainiens qui s’insurgent "contre la corruption" et "le retour au passé".

Mardi, la signature d’accords économiques importants entre l’Ukraine et la Russie, à Moscou, ont provoqué l’ire des opposants au président Viktor Ianoukovitch. Ces accords prévoient notamment un crédit de 15 milliards de dollars à l'Ukraine et la baisse d'un tiers du prix du gaz russe, dans un pays qui, dix ans après la Révolution orange pro-occidentale de 2004, est au bord de la faillite.

Avec AFP


 

Première publication : 22/12/2013

  • ACCORD UKRAINE-RUSSIE

    Viktor Ianoukovitch rapproche un peu plus Kiev de Moscou

    En savoir plus

  • WEBDOCUMENTAIRE

    Vents contraires sur l'Ukraine

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Le puissant clan Ianoukovitch au bord de la fissure

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)