Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

EUROPE

Bethléem prie pour la paix, premier Noël pour le pape François à Rome

© AFP | La crèche de Noël au Vatican

Vidéo par Ludovic DE FOUCAUD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/12/2013

Bethléem célébrait mardi soir Noël, fête de la paix dans la tradition chrétienne, sur fond de nouvelles violences à Gaza, au Moyen-Orient et en Afrique, tandis qu'à Rome le pape François a présidé sa première messe de minuit.

Le Vatican a célébré mardi 24 décembre la première messe de minuit du pape François. Une crèche napolitaine géante figurant la naissance de Jésus à Bethléem trônait sur la place Saint-Pierre à Rome. Une lumière pour la paix allumée au nom du pape François a également marqué le début des célébrations de Noël. Ce fut l'affluence des grands jours sur la place Saint-Pierre, neuf mois et demi après l'élection de Jorge Mario Bergoglio au Saint-Siège.

La grande messe solennelle dite de "minuit", qui célèbre la naissance de Jésus, dans la basilique Saint-Pierre,a fini en fait une heure avant minuit, vers 22 heures GMT après avoir débuté une heure et demie plus tôt. L'air grave, le pape argentin est arrivé au milieu d'une longue procession de 30 cardinaux et 40 évêques, puis a fait le tour de l'autel avec un encensoir. "Pax Vobis" ("la paix soit avec vous"), a-t-il lancé d'un voix basse et rauque au début de la cérémonie.

À Bethléem, lieu de naissance de Jésus-Christ selon la tradition chrétienne, la place de la Mangeoire, en face de la basilique de la Nativité, a pris des allures de kermesse. La foule se pressait au pied d'un sapin de Noël géant illuminé et d'une crèche. Une chorale reprenait des chants de Noël. Des pères Noël et bonhommes de neige gonflables s'efforçaient d'apporter de la bonne humeur dans les cafés et restaurants bordant la place.

A Bethléem, la place de la Mangeoire, en face de la basilique de la Nativité, a pris des allures de kermesse
© AFP

Appel à la réconciliation au Moyen-Orient

Mais l'ambiance festive est assombrie cette année par les incidents violents qui se sont multipliés ces derniers temps en Israël, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, la plus haute autorité catholique romaine en Terre sainte, a appelé à une "solution juste et équitable" au conflit israélo-palestinien et à la réconciliation au Moyen-Orient, dans son homélie de Noël dont l'AFP a obtenu copie du texte.

"Ô divin Enfant, Dieu de bonté et de miséricorde, jette un regard de bonté sur la Terre sainte et nos peuples qui vivent en Palestine, en Israël et Jordanie et sur tous les peuples du Moyen-Orient. Donne-leur tous la réconciliation pour qu'ils deviennent tous frères - fils d'un seul Père", a imploré Mgr Twal, en présence du président palestinien Mahmoud Abbas et de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, en visite privée.

De Bethléem, le prélat a aussi rappelé dans son homélie "tous les drames de l'humanité sur les cinq continents: des guerres civiles en Afrique au typhon aux Philippines, en passant par la situation difficile en Égypte et en Irak et la tragédie syrienne".

Avec AFP
 

Première publication : 24/12/2013

COMMENTAIRE(S)