Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Gaffe de Boris Johnson : "Vous les Saoudiens et vos guerres par procuration !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Demain on arrête de respirer"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : plusieurs morts dans des heurts au Nord-Ouest

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Alep-est, à feu et à sang

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : Alep, la chute finale ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : Alep, la chute finale ? (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Primaire de la gauche : quelle est la stratégie de Manuel Valls ?

En savoir plus

POLITIQUE

Présidentielle-2017 : quelle gauche après Hollande ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À Chaumont-sur-Loire, où poussent les jardins de demain

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 26/12/2013

"Faillite"

© France 24

Presse française, Jeudi 26 décembre 2013. Au menu de la revue de presse française, les violences en Centrafrique, le message «urbi et orbi», l’inscription sur les listes électorales, et la fébrilité de la majorité.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec la situation en Centrafrique, où règne ce matin un calme précaire, après les violents affrontements d’hier, à Bangui.
 
Trois semaines après le début de l’opération Sangaris, l’armée française est confrontée à un conflit de plus en plus confessionnel, et qui risque de dégénérer: les soldats français se retrouvent «dans le chaos de Bangui», titre le Figaro, en évoquant des militaires qui «bivouaquent au milieu des haines», et risquent de devoir s’interposer «entre les forces d’interposition (elles-mêmes), puisque des soldats burundais et tchadiens de la mission africaine ont fini par se tirer dessus» - un conflit dans lequel «François Hollande (serait) parti la fleur d’hibiscus au fusil», alors qu’il aurait «sans doute fallu prendre l’affaire un peu plus au sérieux».
 
Un peu plus loin, le Figaro dénonce un plan français qui aurait eu le tort de «sous-estimer les adversaires potentiels», des guérilleros de la Séléka «sans instruction ni armes lourdes», mais «déterminés, expérimentés, et conscients de se battre (désormais) pour leur propre défense». Sous-estimée également, la colère de la majorité non-musulmane, qui attendait de la France qu’elle renverse le président Djotodia et chasse les ex-Séléka détestés.
 
Inquiétude également, du côté du journal Libération, qui regrette la solitude française dans cette affaire. Pour Libé, la France est «prise au piège» d’une mission où elle se retrouve «secondée par des militaires tchadiens aux loyautés suspectes», et «abandonnée par ses alliés européens». Libération rappelle que «depuis son indépendance toute formelle en 1960, l’armée française n’a jamais quitté la Centrafrique», «un pays failli et pillé par ses présidents» successifs.
 
Le conflit en Centrafrique a été dénoncé par le pape François, hier, dans son premier message «urbi et orbi». Il a aussi condamné le drame vécu par les civils en Syrie, la traite des êtres humains et les persécutions religieuses - un « appel à la paix», contre les guerres qui «brisent et blessent tant de vies», à la Une de la Croix, qui fustige «l’impuissance des puissances», et les «graves défaites» des «gendarmes du monde auto-proclamés».
 
En France, on se prépare à une année d’élections, avec les municipales et les européennes. Attention: il ne reste plus que quelques jours pour s’inscrire sur les listes électorales. L’Humanité livre ce matin un chiffre alarmant: le nombre de non-inscrits en France atteint les 3 millions, soit 7 % du corps électoral - un chiffre qui doublerait dans les quartiers populaires, d’après l’Huma, qui rappelle au passage que la promesse de François Hollande d’accorder le droit de vote aux étrangers aux élections locales ne sera toujours pas mise en œuvre l’année prochaine.
 
François Hollande et le gouvernement qui attendent sans doute avec pas mal d’impatience la publication des chiffres du chômage pour le mois de novembre, prévue aujourd’hui. Cette fois, c’est le Figaro qui prend plaisir à rappeler que l’inversion de la courbe du chômage à la fin de cette année est «LA» grande promesse de François Hollande -  «une promesse baroque», d’après le journal.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

09/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

Gaffe de Boris Johnson : "Vous les Saoudiens et vos guerres par procuration !"

À la une de la presse internationale ce vendredi, les laissés-pour-compte de la prochaine administration Trump, la dernière gaffe signée Boris Johnson à l’égard de l’allié...

En savoir plus

09/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Demain on arrête de respirer"

À la une ce vendredi, ce pic de pollution qui fait suffoquer la France. Entre prédictions alarmistes et accusations de mauvaise gestion, les journaux préconisent un plan d’action...

En savoir plus

08/12/2016 Alep

"Bain de sang à Alep"

Dans cette revue de presse internationale : l'horreur à Alep, Donald Trump élu personnalité de l'année, et le secret des avocats suisses remis en cause.

En savoir plus

08/12/2016 Pollution

"La fumée tue"

Dans cette revue de presse française du jeudi 8 décembre : le pic de pollution se poursuit à Paris, Air France a été une cible de la NSA et Claude François ressuscite!

En savoir plus

07/12/2016 Revue de presse française

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 7 décembre, la réélection d’Angela Merkel à la tête de la CDU, et l’imbroglio sino-américain, après le coup de fil entre la...

En savoir plus