Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Moyen-Orient

Yasser Arafat : les experts russes concluent à une mort naturelle

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/12/2013

Les scientifiques russes ont écarté, jeudi, la thèse de l'empoisonnement de Yasser Arafat et conclu à une mort naturelle de l'ancien leader palestinien. Des experts suisses avaient, eux, relaté la présence de polonium dans ses effets personnels.

La thèse de l'empoisonnement au polonium de Yasser Arafat est officiellement écartée par les experts russes, a indiqué jeudi 26 décembre le chef de l'agence qui a mené les analyse sur sa dépouille. Les scientifiques concluent donc à une mort naturelle de l'ancien leader palestinien, décédé en 2004 à l'hôpital militaire français de Percy, près de Paris.

Yasser Arafat "est mort d'une mort naturelle et non du résultat d'une irradiation", a ainsi déclaré Vladimir Ouïba, le directeur de l'Agence fédérale d'analyses biologiques, cité par les agences russes.

L'ambassadeur palestinien à Moscou a réagi, jeudi en fin de matinée, indiquant à l'agence de presse russe Ria Novosti que l'enquête sur la mort d’Arafat se poursuivait. "Nous respectons leur position, nous accordons une importante valeur à leur travail, mais il a été décidé de continuer les travaux", a déclaré Faed Mustafa.

Les Russes et les Français sur la même ligne

Les juges français chargés de ce dossier avaient ordonné l'exhumation de la dépouille du dirigeant, faite en novembre 2012. Une soixantaine d'échantillons avaient été répartis pour analyse entre trois équipes d'enquêteurs, suisses, français et russes, chacune effectuant son travail sans contact avec les autres.

Le 15 octobre déjà, l'agence officielle russe chargée de l'expertise avait semé le doute sur l'hypothèse d'un empoisonnement. Cité par l'agence de presse russe Interfax, le directeur de l'Agence fédérale d'analyses biologiques avait déclaré que l'ex-leader palestinien n'avait "pas pu être empoisonné". Mais l'agence avait démenti toute communication officielle par la suite.

Début décembre, les experts mandatés par la justice française avaient officiellement conclu à une mort naturelle, contestée par la veuve de Yasser Arafat.

Un article de la revue médicale britannique "The Lancet" avait auparavant relancé la thèse d'un empoisonnement du leader palestinien. Il citait les résultats d'une expertise menée par des experts suisses qui auraient trouvé des traces de polonium 210, une substance radioactive hautement toxique, sur des effets personnels de Yasser Arafat. Pour les Français, la présence d'un gaz radioactif naturel, le radon, dans l'environnement extérieur, expliquerait ces fortes quantités.

Avec dépêches AFP

Première publication : 26/12/2013

  • PROCHE-ORIENT

    La veuve de Yasser Arafat "bouleversée" par les contradictions entre experts

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Mort d'Arafat : les experts français réfutent la thèse de l'empoisonnement

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Arafat : la commission d'enquête palestinienne accuse Israël

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)