Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

FRANCE

Hausse du chômage : la presse française tacle François Hollande

© AFP

Texte par Yona HELAOUA

Dernière modification : 27/12/2013

Les éditorialistes français sont quasi-unanimes jeudi : François Hollande a joué gros en promettant l'inversion de la courbe du chômage, et il a perdu, en tout cas pour le mois de novembre. Sa cote de popularité ne pourra qu'en pâtir, prédisent-ils.

"Mauvaise nouvelle", "douche froide", "couperet"… Après la publication, jeudi 26 décembre, des chiffres du chômage pour le mois de novembre, les éditorialistes de la presse française n’ont pas manqué de rappeler le président François Hollande à ses promesses. L’inversion de la courbe du chômage prophétisée par le gouvernement n’a pas eu lieu. 

Les chômeurs en catégorie A ont augmenté de 0,5 %, et même si la tendance s’inverse une fois ajoutés les chiffres des chômeurs de catégories B et C - qui affichent une baisse de 6 900 inscrits -, le symbole est trop fort.

"Le joli conte de Noël sur la baisse du chômage tourne au camouflet pour François Hollande, écrit Jacques-Olivier Martin du 'Figaro'. […] Les Français ne sont pas dupes et regardent les chiffres. Qui ne mentent pas." Les emplois aidés, qui ont permis de limiter les dégâts, ne sont pas épargnés : "Cette potion est aussi efficace qu'une aspirine : elle calme la douleur mais ne soigne en rien le malade", poursuit "Le Figaro".

Dominique Quinio, de "La Croix", tient à peu près le même discours : "Tous les gouvernements ont usé de ces outils, ils en connaissent les effets et les limites. Même provisoirement efficaces, ces palliatifs ne sont que feu de paille, si par ailleurs la création d'emplois ne connaît pas d'embellie, si les entreprises ne se sentent pas assez assurées pour embaucher et si la croissance, très légèrement meilleure que prévu, ne retrouve pas de tonus."

L'enjeu des municipales

Pour Patrick Appel-Muller de "L’Humanité", il faut blâmer la politique budgétaire du gouvernement : "Le chômage aussi a augmenté et, les effets d'annonce n'y changeant rien, il reste très élevé. Et il ne s'améliorera guère dans la période qui vient, l'austérité et la discipline budgétaire ayant rang de dogmes dans la politique gouvernementale. Le feuilleton de la reprise, toujours attendue et toujours repoussée, a de nombreux épisodes devant lui, avec le président de la République dans le rôle principal."

Les conséquences politiques de cet échec risquent d’être lourdes pour François Hollande, s'accordent à écrire les éditorialistes. En s’engageant aussi fermement sur le chômage, le chef de l’État a joué quitte ou double sur sa cote de popularité et pourrait même favoriser les votes pour l’extrême-droite.

"En répétant qu'il serait jugé sur sa capacité à lutter contre le chômage, François Hollande a, courageusement, pris un grand risque, estime Daniel Ruiz, de 'La Montagne-Centre France'. Si le résultat est encore mauvais, il le paiera durement aux municipales et aux européennes. Un PS autour de 15 % aux européennes et, pire, devancé par le FN, ouvrirait un crise politique majeure et imposerait une dissolution."

Hervé Cannet de la "Nouvelle République du Centre-Ouest" résume : "La tête sur le billot de cette fichue courbe. Elle seule paraît capable de faire remonter son reflet politique, celle de la popularité du chef de l'État. Le pari qu'il avait lancé dès son premier jour est en train de transformer en piège mortel. La conférence de presse qu'il avait reculée en janvier [publication des chiffres de décembre, NDLR] pour pouvoir rebondir sur des statistiques enfin favorables, se présente mal."

Alain Dusart, de "l’Est Républicain", va plus loin en recommandant un remaniement ministériel : "Quoi qu'il en soit, le père Noël a intérêt à livrer fissa à l'Élysée une nouvelle boîte à outils, et pas de la quincaillerie chinoise ! Car l'heureux élu a intérêt à les empoigner avec ardeur et à se cracher dans les pognes pour innover à la fois dans la bataille pour l'emploi et dans la composition d'une équipe sur le terrain qui ne chôme pas !" Le message est lancé.

Première publication : 27/12/2013

  • CHÔMAGE

    En France, le nombre de demandeurs d’emploi repart à la hausse

    En savoir plus

  • FRANCE

    Recul du chômage : "l'inversion de la courbe est entamée", selon l'Élysée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Hollande maintient pouvoir inverser la courbe du chômage avant la fin 2013

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)