Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Amériques

Barack Obama signe l'accord budgétaire

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/12/2013

Le président américain Barack Obama a signé, jeudi, l'accord budgétaire sur deux ans, conclu mi-décembre au Congrès entre élus démocrates et républicains, ainsi que la loi sur la défense.

Le président américain Barack Obama a signé, jeudi 26 décembre,  le compromis budgétaire sur deux ans entériné mi-décembre au Congrès et la grande loi anuelle sur la défense.

Ce compromis bipartisan fixe le cadre des dépenses pour 2014 et 2015 et assouplit le mécanisme des coupes automatiques dans les dépenses publiques. Il réduit en outre le risque d'un nouveau "shutdown", synonyme d’une paralysie partielle des administrations fédérales, comme ce fût le cas en octobre.
 
Grâce à l'annulation partielle de cette austérité, les dépenses fédérales, après deux années de baisse historique, devraient repartir à la hausse en 2014, passant de 967 milliards de dollars pour 2013 à 1 012 milliards en 2014 et 1 014 milliards en 2015.
 
Le plafond de la dette publique en suspens
 
Les dépenses militaires, qui devaient subir une réduction nette, augmenteront légèrement. Les républicains ont concédé une hausse de plusieurs taxes et redevances mais les impôts n'ont pas été augmentés, conformément à leur promesse. Quant aux grandes réformes de l'État-providence - retraite, santé, aides sociales - ou du code fiscal, elles sont reportées sine die.
 
L'accord bipartisan n'a toutefois pas réglé la question cruciale du relèvement du plafond de la dette publique, actuellement fixé à 16 700 milliards de dollars. L'administration Obama a averti le Congrès que l'État fédéral pourrait, dès février, ne plus être en mesure de lever de nouveaux emprunts si les parlementaires ne relevaient pas ce plafond.
 
Selon le communiqué de la Maison blanche, le président a en outre promulgué la grande loi annuelle sur la défense, qui avait elle aussi été approuvée par le Congrès à la suite d'un compromis entre démocrates et républicains. Elle assouplit notamment les restrictions sur le transfèrement à l'étranger des détenus de Guantanamo, où 148 personnes de différentes nationalités restent incarcérées depuis plusieurs années pour certaines, sans avoir été jugées.
 
Avec AFP et Reuters

Première publication : 27/12/2013

COMMENTAIRE(S)