Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les autorités japonaises autorisent le déplacement de la base américaine d'Okinawa

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/12/2013

Après plus de 17 ans de débats, les autorités d’Okinawa ont donné leur accord pour le déménagement de la base américaine de Ginowan à Futenma, à l’intérieur de l’île. Les opposants au projet souhaitent un départ définitif des militaires.

Vendredi, le gouverneur d'Okinawa Hirokazu Nakaima a donné son approbation au déplacement de la base américaine de Futenma à l'intérieur de l’île, située au sud du Japon. Cette concession est particulièrement importante alors que le dossier empoisonne les relations entre les États-Unis et le Japon depuis plusieurs années.

Le document signé par les autorités locales prévoit la création de terrains artificiels sur le littoral oriental de l'île, sur la commune de Nago.

Un projet qui date de 1996

Cette étape était indispensable au transfert de cette base aérienne, située jusqu’alors dans la ville de Ginowan, dans le sud d’Okinawa, et qui suscite la controverse en raison de la forte concentration urbaine des environs.

Hirokasu Nakaima, qui avait tergiversé sur ce dossier pendant des années, s’était entretenu quelques jours plus tôt avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Le gouvernement japonais avait assuré Okinawa de son soutien, notamment par le versement d’une aide financière d'au moins 300 milliards de yens (2,1 milliards d'euros) par an jusqu'en 2021.

D’autres obstacles se dressent néanmoins sur la route des partisans du déménagement de cette installation militaire. Les opposants au projet entendent notamment profiter de la tribune des élections munucipales de Nago, prévues en janvier, pour faire valoir leur position.

Le projet de déplacement de la base de Futenma est né d’un accord américano-japonais ratifié en 1996, mais depuis la signature, ce déménagement suscite d’énormes polémiques. Une frange importante de la population d’Okinawa a déjà exprimé sa méfiance à l’égard du projet.

La base de Futenma abrite la moitié des quelques 47 000 soldats américains stationnés au Japon.

Avec AFP

Première publication : 27/12/2013

  • JAPON

    Neuf mille soldats américains quitteront la base militaire d'Okinawa

    En savoir plus

  • JAPON

    La base américaine d'Okinawa fait chuter le Premier ministre Hatoyama

    En savoir plus

  • JAPON

    Le Premier ministre renonce à transférer une base américaine en dehors d'Okinawa

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)