Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Afrique

Le président sud-soudanais se dit prêt à un cessez-le-feu "immédiat"

© AFP - Riek Machar (à gauche) et Salva Kiir (à droite).

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/12/2013

Selon un communiqué publié par les médiateurs d'Afrique de l'Est, le président sud-soudanais, Salva Kiir, s'est engagé à proclamer un cessez-le-feu avec les rebelles. Le document exhorte leur chef de file, Riek Machar, à prendre le même engagement.

Réunis vendredi à Nairobi, au Kenya, les médiateurs d’Afrique de l’Est ont annoncé, dans un communiqué, que le président sud-soudanais Salva Kiir était prêt à proclamer un cessez-le-feu avec les rebelles. Le document exhorte Riek Machar, le chef de la rébellion, à prendre le même engagement.

Depuis plusieurs jours, la communauté internationale tente d’obtenir une médiation entre les camps du président Salva Kiir et celui de l’ex-vice président Riek Machar, dont les partisans respectifs sont engagés dans un conflit meurtrier.

Les dirigeants de l'Autorité intergouvernementale sur le développement (Igad), organisation de pays de la Corne de l'Afrique et d'Afrique de l'Est, ont enjoint les deux rivaux à dialoguer et à cesser les hostilités d'ici au 31 décembre.

Le ministre éthiopien des Affaires étrangères Tedros Adhamon a "salué l'engagement du gouvernement de la République du Soudan du Sud à un cessez-le-feu immédiat et [les médiateurs] appellent le Dr. Riek Machar et les autres parties à prendre des engagements similaires".

Par ailleurs, le porte-parole de la présidence Ateny Wek Ateny a déclaré à Reuters que les autorités sud-soudanaises avaient décidé de libérer deux des onze prisonniers accuses d’avoir fomenté un coup d’État sous l'égide de Riek Machar.

Il a précisé que l’ancien ministre des Finances Kosti Manibe et l’ancien secrétaire général du SPLM (parti au pouvoir au Soudan du Sud) restaient pour le moment incarcérés.

L'Igad semble accréditer la thèse du putsch

Le Soudan du Sud est frappé depuis le 15 décembre par d'intenses combats qui menacent de dégénérer en guerre civile. Au coeur de ce conflit, une rivalité entre le président Salva Kiir et son ex-vice président, limogé en juillet.

Le premier accuse le second de tentative de coup d'État. Riek Machar nie et reproche à Salva Kiir de simplement chercher à éliminer ses rivaux. Les forces rebelles ont cependant pris en quelques jours le contrôle de capitales régionales clés comme Bentiu, dans l'Etat pétrolier d'Unité, et Bor, dans celui du Jonglei, reprise par l'armée mardi.

Vendredi, l'Igad a semblé accréditer la version du président Kiir, condamnant la tentative de prise de pouvoir par la force de Riek Machar.

Dans la soirée, les Nations unies ont annoncé l'arrivée de 72 policiers venus de RD Congo pour renforcer les troupes de Casques bleus de la Minuss. Mardi, le Conseil de sécurité de l'ONU avait autorisé l’envoi de près de 6 000 militaires supplémentaires pour protéger les civils.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 27/12/2013

  • ÉCONOMIE

    Pétrole : Pékin inquiet de la tournure des combats au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • CONFLIT

    Nouvelle tentative de médiation au Soudan du Sud malgré les combats

    En savoir plus

  • SOUDAN DU SUD

    L'ONU réclame un fonds d'urgence pour le Soudan du Sud

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)