Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donetsk

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

Moyen-Orient

Le Hezbollah conspué aux obsèques de Mohammad Chatah

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/12/2013

L’ancien ministre libanais Mohammad Chatah, assassiné lors d’un attentat à Beyrouth vendredi, a été enterré dimanche dans la capitale libanaise. Chatah était connu pour sa farouche opposition au régime de Damas et au Hezbollah.

L’ex-ministre libanais des Finances Mohammad Chatah, l’un des "cerveaux" de la coalition dite du "14 mars" connue pour son hostilité au régime de Bachar al-Assad, a été enterré dimanche 29 décembre à Beyrouth. Il avait été assassiné deux jours plus tôt lors d’un attentat perpétré contre son convoi.

La cérémonie, placée sous haute sécurité, a été marquée par de violentes diatribes à l’encontre du parti chiite Hezbollah, allié de Damas.

Les centaines de personnes réunies pour ces funérailles ont scandé "Hezbollah, ennemi de Dieu !" ou encore "Hezbollah terroriste !". L’assassinat de Chatah pourtant considéré comme un modéré a amplifié les divisions au Liban entre détracteurs et partisans du régime syrien, mais également les tensions confessionnelles qui existent déjà entre les chiites représentés par le Hezbollah et les sunnites menés par l'ex-Premier ministre Saad Hariri.

La coalition du "14 mars" veut "libérer le pays"

Cet assassinat fait par ailleurs réapparaître l'inquiétude autour d'une éventuelle reprise des attentats ciblés qui ont empoisonné le pays ces dernières années. Chatah est la neuvième personnalité publique hostile au Hezbollah et à Damas à avoir été abattue depuis 2005.

À l’occasion de ces funérailles, les membres de la coalition se sont montrés particulièrement critiques à l’endroit du Hezbollah. Ils se sont engagés à "libérer" le pays de l'arsenal "illégitime" du parti, qui constitue le principal point de discorde entre les deux camps. Le Hezbollah refuse d’envisager de déposer les armes afin de pouvoir continuer sa lutte contre l’État d’Israël.

"Nous avons décidé de libérer le pays de l'occupation des armes illégitimes pour préserver son indépendance, sa souveraineté et sa paix civile", a martelé Fouad Siniora, l’une des têtes de proue de la coalition.

Avec AFP
 

Première publication : 29/12/2013

  • ISRAËL

    Des roquettes tirées du Liban tombent en Israël, Tsahal riposte

    En savoir plus

  • LIBAN

    Attentat à Beyrouth : Hariri accuse implicitement le Hezbollah

    En savoir plus

  • LIBAN

    Une voiture piégée explose près d'une position du Hezbollah

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)