Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : en Catalogne, certains redoutent une radicalisation du mouvement indépendantiste

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Entre Donald Trump et Emmanuel Macron, des gestes de sympathie très remarqués

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron aux États-Unis : Iran, Syrie, commerce, climat... les sujets qui fâchent

En savoir plus

Moyen-Orient

Des roquettes tirées du Liban tombent en Israël, Tsahal riposte

© Archives AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/12/2013

En réaction à deux roquettes lancées dimanche matin depuis le Liban vers le nord d’Israël, Tsahal a tiré une vingtaine d’obus sur une zone frontalière. Des deux côtés, aucune victime n’est à déplorer.

Deux roquettes tirées du territoire libanais sont tombées aux premières heures de la journée, dimanche 29 décembre, dans le nord d'Israël, sans faire ni victimes ni dégâts. En guise de riposte, l'artillerie israélienne a tiré une vingtaine d'obus dans la région frontalière d'Arqoub, selon une source libanaise de sécurité.

"L'artillerie israélienne a répliqué à des tirs de roquettes à partir du Liban vers Israël qui n'ont pas fait de victime, en visant le secteur d'où ces engins avaient été tirés", a affirmé à l'AFP la porte-parole de l'armée, précisant que les roquettes avaient explosé à l'ouest de la ville de Kyriat Shmona.

Des deux côtés, les projectiles sont tombés dans des zones inhabitées.

La frontière israélo-libanaise est pour l'essentiel calme depuis le conflit qui a opposé pendant 34 jours à l'été 2006 les forces israéliennes aux combattants du Hezbollah, organisation chiite libanaise pro-iranienne et pro-syrienne.

La tension est montée d'un cran cependant ce mois-ci quand un tireur isolé, membre des forces armées libanaises, a ouvert le feu et abattu un soldat israélien à la frontière. Des représentants de la Finul (Force intérimaire des Nations unies au Liban) ont par la suite rencontré des responsables des deux pays pour rétablir le calme.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 29/12/2013

  • PROCHE-ORIENT

    Raids israéliens sur la bande de Gaza, une enfant tuée

    En savoir plus

  • LIBAN

    Attentat à Beyrouth : Hariri accuse implicitement le Hezbollah

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)