Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Afrique

L'armée a "totalement" repris le contrôle à Kinshasa

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/12/2013

D'après le porte-parole du gouvernement, les forces de la RD Congo ont repris le siège de la RTNC, envahi lundi par un groupe armé, et contrôlent la situation à Kinshasa. En tout, 52 "terroristes" ont été tués et 39 capturés, a-t-il ajouté.

Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement de la République démocratique du Congo, a annoncé, lundi 30 décembre, que l'armée avait repris le contrôle à Kinshasa, suite à la prise d'otages à la télévision, ainsi qu'à l'aéroport et au camp militaire de Tshatshi, où les soldats congolais avaient répliqué le matin même à des tirs d'hommes armés. Une information confirmée par le ministère de la Défense dans la soirée, précisant que 52 "terroristes" avaient été tués et 39 capturés à Kinshasa. 

Des journalistes de la Radio-télévision nationale congolaise (RTNC) avaient été pris en otage par des hommes armés, qui ont rapidement été cernés par les forces de l'ordre. Quelques minutes après, des tirs intenses ont retenti à l'aéroport de Ndjili à Kinshasa. "Ils ouvrent le feu partout", a témoigné un responsable auprès de Reuters. "Nous nous cachons tous." Des témoins ont par ailleurs fait état de tirs du côté d'un camp militaire, le camp Tshatshi. La situation semble à présent être maîtrisée par les autorités. "Nous contrôlons totalement la situation", a assuré Lambert Mende.

D’après un journaliste congolais interrogé sur FRANCE 24, Adam Shemisi, la situation demeurait assez confuse lundi en fin de matinée. "On ne sait pas si ces tirs (ceux de l’aéroport et du camp militaire) sont liés à l’attaque de la RTNC", indique-t-il. Il affirme par ailleurs que "les militaires et la police patrouillent sur les grandes avenues pour tenter de déloger les assaillants", d'après  ce que lui a dit le ministre de la Communication, qui les qualifie de "terroristes".

Message anti-Kabila

Avant l'arrêt des transmissions de la télévision publique, deux hommes ont eu le temps de prononcer devant les caméras un message apparemment orienté contre le gouvernement du président Joseph Kabila."Gideon Mukungubila est venu vous libérer de l'esclavage des Rwandais", peut-on lire dans une retransmission du message.

"Nous vérifions l'information, car c'est peut-être une tentative pour nous duper", a pour sa part réagi le ministre de la Communication Lambert Mende, cité par Reuters. "Nous n'avons pas l'impression que les assaillants aient eu un autre objectif - avec un nombre aussi pauvre, avec un armement aussi pauvre - (que) de vouloir (...) semer la panique et la terreur à la veille des célébrations des fêtes de Nouvel an", a-t-il souligné un peu plus tard.

Gideon Mukungubila, le "prophète de l'Éternel"

Le nom de Gideon Mukungubila, même s'il n'est pas confirmé par les autorités, est évoqué pour désigner un responsable dans les événements de lundi. "Gideon Mukungubila est connu à Kinshasa comme un prophète de dieu qui a toujours condamné ou lancé des attaques verbales contre le pouvoir, explique Adam Shemisi. Il conteste toute les actions du pouvoir en place. On se demande comment il a pu organiser cette milice pour qu’elle arrive à prendre en otage des journalistes."

L'homme a été candidat à l'élection présidentielle en 2006, lors de laquelle Joseph Kabila a remporté un nouveau mandat. Le "prophète de l'Éternel", connu pour son hostilité envers l'accord de paix signé ce mois-ci avec les rebelles tutsis du M23 dans l'est de la RDC, accuse le gouvernement congolais d'avoir cédé devant les intérêts des Tutsis et les pressions du Rwanda voisin.

Voici deux vidéos de l'attaque à la télévision publique. Sur la seconde vidéo, un homme apparaît rapidement avec ce qui pourrait être une arme à 1’30.


Avec AFP et Reuters

Première publication : 30/12/2013

  • MÉDIAS

    RD Congo : prise d'otages et tirs nourris à Kinshasa

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Kinshasa et les rebelles du M23 enterrent la hache de guerre

    En savoir plus

  • RD CONGO

    RD Congo : l'ONU pilote des drones depuis Goma pour surveiller le Kivu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)