Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Au Zimbabwe, "la tâche peu enviable de Mnangagwa"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le "vendredi noir" débarque en France

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dix viols par jour au travail : on fait quoi ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : "je ne suis pas à vendre"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Morgan Tsvangirai met en garde contre une extension du système Mugabe

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants esclaves en Libye : l'Europe coupable ?

En savoir plus

POLITIQUE

Emmanuel Macron face aux maires : jacobin ou girondin?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seal : "C’est un honneur pour moi de chanter des classiques du jazz"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : une ouverture au tourisme sans danger?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 31/12/2013

"Régression espagnole"

© France 24

Presse internationale, mardi 31 décembre 2013. Au menu de la revue de presse internationale, les deux attentats commis à Volgograd, en Russie, et la remise en question du droit à l’avortement en Espagne. Bonne année quand même.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale en Russie, où le bilan des deux attentats qui ont frappé Volgograd, a été réévalué ce matin à 33 morts.
 
The Moscow Times dévoile ce matin l’identité de celui qui pourrait être à l’origine de la première de ces deux explosions : un kamikaze qui pourrait être originaire de la région de Mari El, c’est au nord de Volgograd, au bord de la Volga. L’homme se serait converti à l’islam radical avant de rejoindre les militants de la république caucasienne du Daghestan ; il aurait travaillé comme infirmier, pendant 5 ans à Kazan, avant de tout quitter. The Moscow Times évoque une vidéo de ses parents le suppliant de revenir du Daghestan et de renoncer à la violence.
 
Le Daghestan est, on le rappelle, en proie à des violences sporadiques depuis 1999. C’est à ce moment-là qu’un groupe de fondamentalistes musulmans, venant de Tchétchénie, et sous le commandement de Chamil Bassaïev, a déclenché une insurrection à l’aide d’islamistes daghestanais. Une insurrection ratée, mais qui a servi de prétexte à la Russie pour envahir la Tchétchénie cette année-là. Voilà pour le contexte, sur lequel revient le géopoliticien Gérard Chalian, dans Le Figaro. Il explique que le terrorisme caucasien trouve ses racines dans le séparatisme régional, réprimé par Moscou au début des années 2000, et reconverti depuis en djihad islamiste, car c’est ce qui "permet d’être aidé financièrement", notamment par l’Arabie saoudite.
 
Sans transition, en Espagne, le gouvernement de Mariano Rajoy s’apprête à supprimer le droit des femmes à avorter, sauf cas de viol ou de menace "durable et permanente" pour la la santé physique ou psychique. Perçue par ses détracteurs comme une violation pure et simple des droits des femmes, la proposition du gouvernement ne fait même pas l’unanimité au sein du parti populaire, dont il est issu -à voir ce matin dans El Mundo, qui revient sur l’opposition à ce projet de loi du président de la province d’Estrémadoure José Antonio Monago : "Personne n’a le droit d’empêcher quiconque de devenir mère, mais personne n’a le droit d’obliger quiconque de le devenir non plus."
 
Très critiqué en Espagne, le projet préoccupe aussi en France - à lire, cette fois, du côté du Monde, qui parle d’une "régression espagnole" et rappelle qu’il fut un temps "où l'Espagne montrait la voie en matière de droits des femmes", lorsque "le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero innova en mettant en pratique, en 2004, une authentique parité au gouvernement". "M. Rajoy commet une grave erreur en faisant (du droit à l’avortement) un instrument de reconquête idéologique."
 
On termine cette revue de presse par un petit tour d’horizon des vœux et des bilans de cette fin d’année. Que souhaiter de plus qu’un peu plus de paix pour tous? Dessin du China Daily.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/11/2017 Revue de presse française

"Dix viols par jour au travail : on fait quoi ?"

Au menu de cette revue de presse française, vendredi 24 novembre, l'urgence à agir à la veille de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes...

En savoir plus

23/11/2017 Revue de presse internationale

"Poutine, maître du jeu en Syrie"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 23 novembre, la condamnation de Ratko Mladic, l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie à la prison à perpétuité, pour...

En savoir plus

23/11/2017 Revue de presse française

"Le manque de 'culture financière' des Français"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 23 novembre, l'avertissement de la Commission européenne à la France, qui se voit toujours reprocher le niveau de son déficit...

En savoir plus

22/11/2017 Revue de presse internationale

"Une actrice indienne menacée de mort, à cause d'un rôle au cinéma"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 22 novembre, la démission du président du Zimbabwe Robert Mugabe. Le retour au Liban du Premier ministre démissionnaire...

En savoir plus

22/11/2017 Revue de presse française

"TPIY, dernier acte"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 22 novembre, le verdict attendu à La Haye, où le Tribunal pénal pour l’ex-Yougoslavie juge l’ancien chef militaire des Serbes...

En savoir plus