Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : des extrémistes menacent de mort l'OSDH

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/12/2013

Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, une des principales sources d'information sur le conflit syrien, affirme que des islamistes extrémistes ont menacé de mort ses informateurs en Syrie.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme [OSDH], une des principales sources d'information des médias internationaux sur la guerre en Syrie, a affirmé lundi 30 décembre avoir reçu des menaces de mort d'"islamistes extrémistes".

"Récemment, nous avons reçu une grande quantité de menaces de morts [...] que ce soit la page [Facebook] de l'OSDH ou sur les comptes [Skype] et les courriers électroniques de nombreux de ses membres et des militants", a annoncé l'Observatoire, basé à Coventry, au Royaume-Uni, dans un communiqué.

Des menaces "d'islamistes extrémistes"

Le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, a affirmé à l'AFP qu'il s'agissait de menaces adressées par "des islamistes extrémistes", sans nommer de groupes en particulier.

"Ces groupes tentent de localiser nos sources dans les régions, qui sont sous leur contrôle", a-t-il ajouté, notamment dans le nord, l'est et dans la province de Damas. "Ces sources sont menacées", a-t-il souligné, précisant qu'il s'agissait des menaces "les plus sérieuses" jamais reçues par l'ONG.

Depuis le début de la révolte en Syrie en mars 2011, qui s'est transformée en guerre, l'OSDH se fonde sur un large réseau de sources civiles, médicales et militaires pour donner, jour après jour, les bilans des morts mais également rendre compte des combats dans les différentes provinces syriennes.

Ses bilans et ses informations sont d'autant plus suivis par les médias internationaux et les chancelleries que les journalistes désertent le terrain, contraints et forcés, du fait des restrictions sur les visas, des snipers et des enlèvements.

En cause : une information publiée par l'OSDH sur la mort d'islamistes

Selon Abdel Rahmane, les menaces se sont multipliées après la publication vendredi par l'OSDH d'une information sur la mort de dizaines de rebelles islamistes dans une embuscade de l'armée syrienne près de Damas.

"À toutes les parties qui nous ont accusés d'avoir falsifié les faits, en affirmant que nous avons qualifié de rebelles des martyrs civils [...], nous leur réclamons de publier les noms, ou des photos de ces civils", a indiqué l'OSDH dans le communiqué.

"N'est-il pas étonnant que plusieurs jours après l'incident, il n'y ait pas eu de photos ou de noms d'un seul enfant ou d'une seule femme qui sont supposés avoir péri par dizaines dans cette embuscade?", s'interroge l'ONG.

Campagne de diffamation systématique contre l'OSDH

Elle a par ailleurs indiqué que ces menaces interviennent parallèlement à une "campagne de diffamation systématique contre l'OSDH lancée par des personnes qui se disent des opposants [...] et qui font de la surenchère et tissent des mensonges".

L'Observatoire a souligné que, tout en continuant à documenter les violations du régime syrien comme il le fait depuis le début de la révolte, il refuse "la falsification des faits de la part de toutes les parties".

Dans un entretien à l'AFP en octobre, Abdel Rahmane avait ainsi déclaré que le régime se rendait "coupable de dizaines d'atrocités au quotidien", mais que des crimes de guerre étaient aussi commis dans le camp adverse, notamment par les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant [EIIL], affilié à Al-Qaïda.

Avec AFP

Première publication : 31/12/2013

  • MÉDIAS

    Deux journalistes espagnols kidnappés en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les rebelles syriens s'emparent de nouveau de la ville chrétienne de Maaloula

    En savoir plus

  • SYRIE

    Des Syriennes réfugiées au Liban victimes de viols et de harcèlement

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)