Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Moyen-Orient

Le chef d'un groupe lié à Al-Qaïda arrêté au Liban

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/01/2014

Le chef des Brigades Abdallah Azzam a été arrêté par l'armée libanaise, a annoncé, mercredi, le ministre de la Défense. Ce groupe djihadiste lié à Al-Qaïda avait notamment revendiqué l'attentat devant l'ambassade d'Iran à Beyrouth le 19 novembre.

C’est un personnage-clé qui a été arrêté par les services de renseignement de l'armée libanaise. Le chef des Brigades Abdallah Azzam, groupe djihadiste lié à Al-Qaïda, qui avait notamment revendiqué un attentat devant l'ambassade d'Iran à Beyrouth le 19 novembre, a été capturé par l'armée libanaise, a annoncé, mercredi 1er janvier, le ministre libanais de la Défense Fayez Ghosn.

Maged al-Maged, surnommé "l’émir", est un ressortissant saoudien né en 1973, qui "était recherché par les autorités libanaises", a affirmé le ministre. L’homme est actuellement interrogé dans le plus grand secret", a-t-il précisé le ministre, sans en préciser davantage. D’ailleurs, ni les circonstances, ni la date de son arrestation n'ont été dévoilées. Selon Selim El-Meddeb, correspondant FRANCE 24 à Beyrouth, Maged al-Maged était le mentor d'Oussama Ben Laden et le co-fondateur d'Al-Qaïda.

"Maged al-Maged était le mentor d'Oussama Ben Laden et le co-fondateur d'Al-Qaïda"

Condamné par contumace

En 2009, la justice libanaise avait condamné par contumace Maged al-Maged à la prison à vie pour appartenance à Fatah al-Islam. Ce groupe djihadiste, créé en 2009, figure sur la liste américaine des "organisations terroristes" et avait revendiqué dans le passé des tirs de roquettes sur le nord d'Israël à partir du Liban. D'après le département d'État, ce groupe opère à la fois au Liban et dans la Péninsule arabique.

Inspiré idéologiquement par Al-Qaïda, ce groupuscule s'était engagé en 2007 dans des combats contre l'armée dans le camp de réfugiés palestiniens de Nahr al-Bared, dans le nord du Liban, au prix de plus de 400 morts, dont 168 soldats.

Après la bataille de Nahr al-Bared, plusieurs membres de ce groupe s'étaient réfugiés à Aïn Héloué, le plus grand camp palestinien au Liban considéré comme une poudrière en raison de la présence de groupuscules islamistes extrémistes.

Le responsable avait alors prévenu que les attentats se poursuivraient au Liban tant que le Hezbollah chiite libanais, allié de Damas et de Téhéran, continuerait de combattre les rebelles en Syrie aux côtés de Bachar al-Assad.

Avec AFP

Première publication : 01/01/2014

  • LIBAN

    Les brigades Abdallah Azzam veulent représenter Al-Qaïda au Liban

    En savoir plus

  • CONFLIT SYRO-LIBANAIS

    Le Liban riposte pour la première fois à des raids syriens

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Des roquettes tirées du Liban tombent en Israël, Tsahal riposte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)