Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

FRANCE

France : la Saint-Sylvestre endeuillée par le meurtre de trois hommes

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/01/2014

Trois hommes ont été tués à coups de couteau dans la nuit de la Saint-Sylvestre, dans trois villes différentes de France, malgré l'important dispositif de sécurité déployé dans tout le pays.

Trois personnes sont mortes poignardées en France dans trois villes différentes lors de la nuit de la Saint-Sylvestre : Paris, Saint-Martin-d'Hères (Isère) et Dannemarie (Alsace). Pourtant, 53 000 policiers et gendarmes avaient été déployés en France pour assurer la sécurité lors du réveillon.

À Paris, un jeune homme de 20 ans, originaire de l’Essonne, a été tué d’un coup de couteau dans les jardins du Trocadéro. "Vers 3 heures du matin, un groupe est venu au contact de celui de la victime pour voler un sac. Le groupe de la victime, qui se trouvait dans une partie mal éclairée et à l'écart des jardins du Trocadéro, a tenté de récupérer le sac et des coups sont alors échangés", a expliqué à l'AFP une source proche de l'enquête. Touché au thorax, il "est mort sur le coup".

Le préfet de police et un représentant du parquet de Paris, chargé de l'enquête judiciaire, se sont rendus sur place. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a condamné "fermement" dans un communiqué "cet acte meurtrier qui fauche la vie d'un jeune homme et endeuille les festivités de la nouvelle année". La police technique et scientifique recherchaient, mercredi 1er janvier au matin, des indices sur le lieu de l'agression, devant le Palais de Chaillot.

Rixes en Isère et en Alsace

À Saint-Martin-d'Hères [Isère], dans la banlieue de Grenoble, un homme d'une vingtaine d'années est décédé des suites de plusieurs coups de couteau en cette nuit du Nouvel an. Selon les pompiers, intervenus avec le Samu, la victime aurait été agressée "suite à une rixe", tandis que le parquet de Grenoble attendait les conclusions des enquêteurs sur l'origine de l'agression.

Un autre homme de 45 ans a perdu la vie dans la nuit de mardi à mercredi, tué d’un coup de couteau à Dannemarie, dans le sud de l’Alsace. La victime, mariée et père d'une fille, a été tuée "lors d'une altercation entre jeunes" sur la voie publique, vers 1 heure du matin. Son agresseur présumé, âgé de 21 ans, se trouvait en garde à vue, a précisé le parquet.

"Il y a eu des frictions entre jeunes", à la suite de quoi la victime est intervenue, a raconté le maire de Mulhouse à l'AFP. Dans la bousculade qui a suivi, l'homme a été mortellement blessé d'un coup de couteau, selon l'édile évoquant "une altercation qui a dégénéré", probablement sous l'effet de l'alcool. La victime est décédée pendant son transport à l'hôpital, a précisé le maire.

Par ailleurs, un homme de 29 ans est mort accidentellement à Sarre-Union, en Alsace, lorsqu'un feu d'artifice qu'il manipulait lui a explosé au visage, malgré la campagne de prévention des pouvoirs publics pour éviter les drames provoqués par la tradition des pétards du Nouvel An.

Avec AFP

Première publication : 01/01/2014

COMMENTAIRE(S)