Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 02/01/2014

"Grande braderie en Europe"

© France 24

Presse internationale, lundi 2 janvier. Au menu de la revue de presse internationale, la présidence grecque de l’Union européenne, où l’extrême-droite semble poursuivre sa progression, ainsi que l’escalade de la rhétorique nationaliste entre la Chine et le Japon.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse internationale, ce matin, l’ouverture de la présidence grecque de l’Union européenne. La Grèce promet un mandat "très spartiate" pour les six prochains mois.
 
Le début de cette présidence est évidemment scruté à la loupe par la presse grecque, qui revient sur les déclarations très optimistes des dirigeants à Athènes. Hier, rappelle Kathimerini, le président grec Karolos Papoulias, a promis une année 2014 "meilleure que les précédentes". Une déclaration au diapason du ministre des Finances, qui a assuré à ses compatriotes que la Grèce "avait fait mieux en 2013" et qu’il en sera tout autant cette année.
 
Un optimisme clamé, affiché, en Grèce et ailleurs en Europe, alors que le doute gagne les opinions publiques, rappelle The International New York Times. Le journal américain évoque la percée de l’extrême-droite sur le continent, et notamment la décision du Front national d’unir ses efforts à ceux du PVV néerlandais - le signe d’une défiance croissante à l’égard de l’Europe, et même d’une "haine" à l’égard de ses institutions, que ce soit la Commission européenne, la BCE ou le Parlement, d’après lui.
 
Le signe, surtout, estime The International New York Times, d’un l’affaiblissement de l’idée européenne, desservie par une gouvernance byzantine, incompréhensible, d’une mauvaise perception des bureaucrates de Bruxelles, des banquiers de Francfort et des juristes de Strasbourg. L’extrême-droite, elle, tirerait profit de l’augmentation du chômage des jeunes, des politiques fiscales strictes, de l’influence monétaire allemande, et de la présence d’immigrés musulmans. Ces arguments pourraient lui valoir de très bons scores lors des européennes et lui permettre de former un groupe parlementaire, prédit le journal, qui appelle l’Europe à reconquérir sa réputation de championne des peuples.
 
L’extrême-droite européenne a beaucoup joué, ces derniers temps, sur la peur d’une invasion de travailleurs en provenance d’Europe de l’Est - à tort, semblerait-il. The Independent ironise sur le fait que la gare routière de Victoria, à Londres, n’a finalement pas été prise d’assaut par des bus remplis de Bulgares et de Roumains, désormais libres de travailler partout en Europe.
 
Argument également utilisé par les détracteurs de l’Union européenne : la mise aux enchères des patrimoines nationaux pour réduire les sacro-saints déficits. C’est à voir, toujours, dans The Independent, qui explique que le choix de l’austérité n’a pas donné lieu à de grands programmes de privatisations, mais qu’il s’est manifesté par ce qui s’apparente à une grande braderie européenne, et plus particulièrement en Grèce, où plusieurs îles, notamment, ont été mises en vente.
 
A noter aussi ce matin : ces tensions croissantes entre la Chine et le Japon, alimentées par leur rivalité en mer de Chine orientale. Dernier épisode en date de cette querelle, la tribune publiée hier du Premier ministre japonais, Shinzo Abe. Un texte où il assure que la Constitution pacifiste japonaise de 1947. Comment tout cela est-il perçu, en Chine, où la rhétorique nationaliste va aussi bon train ? Réponse dans The China Daily.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/01/2017 Revue de presse internationale

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 23 janvier, les négociations entre les rebelles et le régime syrien, qui s’ouvrent aujourd’hui à Astana. Le premier...

En savoir plus

23/01/2017 Revue de presse française

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 23 janvier, les résultats du premier tour de la primaire de la gauche. Benoît Hamon arrive en tête, devant Manuel Valls – deux...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus