Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le scandale irlandais"

En savoir plus

  • Reprise des hostilités à Gaza, Israël rappelle ses négociateurs au Caire

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

  • Le bilan d'Ebola s'alourdit encore en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

asie

Un Chinois a tenté d'atteindre les îles Senkaku en montgolfière

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/01/2014

Un Chinois a tenté d'atteindre en montgolfière l'une des îles Senkaku, au centre d'un vif contentieux territorial entre Tokyo et Pékin. Mais en raison d'un incident technique, il sera finalement secouru par les garde-côtes nippons avant d'atterrir.

Ce militant chinois de 35 ans, prénommé Xu Shuaijun, espérait devenir un héros national en débarquant en montgolfière sur les îles Senkaku, cet archipel administré par le Japon mais revendiqué par Pékin sous le nom de Diaoyu. Il rentrera finalement dans l'histoire comme un énième activiste à avoir échoué à hisser le drapeau chinois sur ces terres inhabitées et tant disputées. 

L'aéronaute avait décollé, mercredi 1er janvier, de la province chinoise du Fujian dans le but de se poser sur l'un de ces îlots situés en mer de Chine orientale. Mais à 22 kilomètres des côtes, il a envoyé une demande de sauvetage en raison de soucis techniques.

Les gardes-côtes japonais affirment avoir secouru l'aventurier par hélicoptère avant de le remettre à un navire de patrouille chinois, en dehors des eaux territoriales. De son côté, le gouvernement chinois a refusé jeudi de reconnaître un rôle japonais dans le sauvetage de son ressortissant.

Les Chinois saluent son "acte pionnier"


Sur le réseau social Weibo, l'équivalent chinois de Twitter, l'aventurier a posté un court message déclarant qu'il était rentré sain et sauf de sa traversée qu'il a qualifiée de "la plus difficile de l'histoire des vols en montgolfière". Malgré son échec, les Chinois "saluent son acte pionnier !" et ses partisans multiplient les messages de soutien.

Il n'est pas le premier à échouer dans cette tentative de débarquer sur les îles disputées de Senkaku. À chaque fois, les militants chinois et taïwanais ont été bloqués par les gardes-côtes japonais. Sauf en 2012, quand des activistes pro-chinois venus de Hong Kong ont réussi à poser le pied et à planter la bannière rouge sur une des îles avant d'être finalement arrêtés par les nippons.

Cet incident ne devrait toutefois pas aggraver les relations diplomatiques déjà très tendues entre Pékin et Tokyo qui se disputent cet archipel partiellement nationalisé par le Japon depuis septembre 2012. Fin novembre, la tension est montée d'un cran lorsque la Chine a décrété soudainement une nouvelle zone d'identification de défense aérienne sur la mer de Chine orientale, englobant le ciel des îles en litige. Pékin dépêche régulièrement des navires, et parfois des avions, à proximité de ces terres.

Avec AFP

Première publication : 02/01/2014

  • ÎLES SENKAKU-DIAOYU

    Chasseurs chinois contre bombardiers américains en mer de Chine

    En savoir plus

  • JAPON - CHINE

    Nouvelles tensions sino-japonaises à propos des îles Senkaku

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)