Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythme scolaire : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

Moyen-Orient

Des insurgés islamistes contrôlent en partie deux villes irakiennes

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/01/2014

Jeudi, des insurgés liés à Al-Qaïda ont pris le contrôle de la moitié de la ville de Fallouja, à une soixantaine de kilomètres à l’ouest de Bagdad. Plusieurs secteurs de Ramadi, située dans la même région, sont également entre leurs mains.

Jeudi, des combattants islamistes liés à Al-Qaïda en Irak avaient pris le contrôle de la moitié de la ville de Fallouja, située à une soixantaine de kilomètres à l'ouest de la capitale Bagdad, a annoncé le ministère irakien de l’Intérieur.

"La moitié de Fallouja est entre les mains de l'EIIL (l'État islamique en Irak et au Levant, un groupe lié à Al-Qaïda, NDLR) et l'autre partie est sous le contrôle" de membres de tribus armés, a expliqué l’un des responsables du ministère.

Un témoin a précisé que des checkpoints avaient été mis en place par les insurgés dans le centre et le sud de la ville.

Plusieurs secteurs de Ramadi aux mains des insurgés

D’autres membres de la même mouvance ont par ailleurs mis la main sur plusieurs secteurs de la ville de Ramadi, à quelques dizaines de kilomètres de Fallouja, vers l’ouest. "À Ramadi, la situation est similaire. Certains secteurs sont contrôlés par l'EIIL et d'autres par des membres des tribus", a expliqué le responsable du ministère de l'Intérieur.

Cette prise de contrôle intervient alors que la ville est en proie à des heurts, suite au démantèlement d’un camp de militants anti-gouvernementaux, lundi. Ces violences ont provoqué la mort de 14 personnes.

Aucun membre des forces de sécurité n'était présent dans les rues, a constaté un journaliste de l’AFP.

Le reporter a expliqué que des dizaines de camions transportant des hommes lourdement armés ont convergé vers l’est de la ville. Les insurgés scandaient des chants à la gloire de l‘EIIL et brandissaient des drapeaux noirs arborant la profession de foi islamique.

Ramadi, haut lieu de contestation

Ramadi, chef-lieu de la province d'Al-Anbar, est majoritairement habitée par des sunnites. La ville est un des principaux foyers de la contestation contre le gouvernement du Premier ministre chiite Nouri al-Maliki.

La communauté sunnite accuse le chef du gouvernement de stigmatiser les sunnites irakiens, notamment par l’utilisation de l'arsenal législatif anti-terroriste dirigé contre la communauté.

Avec AFP

Première publication : 02/01/2014

  • TERRORISME

    Un attentat à la voiture piégée endeuille le Noël des chrétiens d'Irak

    En savoir plus

  • IRAK

    Une série d'attentats en Irak endeuille les célébrations de l'Achoura

    En savoir plus

  • IRAK

    Octobre, le mois le plus meurtrier en Irak depuis cinq ans

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)