Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

Moyen-Orient

Des insurgés islamistes contrôlent en partie deux villes irakiennes

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/01/2014

Jeudi, des insurgés liés à Al-Qaïda ont pris le contrôle de la moitié de la ville de Fallouja, à une soixantaine de kilomètres à l’ouest de Bagdad. Plusieurs secteurs de Ramadi, située dans la même région, sont également entre leurs mains.

Jeudi, des combattants islamistes liés à Al-Qaïda en Irak avaient pris le contrôle de la moitié de la ville de Fallouja, située à une soixantaine de kilomètres à l'ouest de la capitale Bagdad, a annoncé le ministère irakien de l’Intérieur.

"La moitié de Fallouja est entre les mains de l'EIIL (l'État islamique en Irak et au Levant, un groupe lié à Al-Qaïda, NDLR) et l'autre partie est sous le contrôle" de membres de tribus armés, a expliqué l’un des responsables du ministère.

Un témoin a précisé que des checkpoints avaient été mis en place par les insurgés dans le centre et le sud de la ville.

Plusieurs secteurs de Ramadi aux mains des insurgés

D’autres membres de la même mouvance ont par ailleurs mis la main sur plusieurs secteurs de la ville de Ramadi, à quelques dizaines de kilomètres de Fallouja, vers l’ouest. "À Ramadi, la situation est similaire. Certains secteurs sont contrôlés par l'EIIL et d'autres par des membres des tribus", a expliqué le responsable du ministère de l'Intérieur.

Cette prise de contrôle intervient alors que la ville est en proie à des heurts, suite au démantèlement d’un camp de militants anti-gouvernementaux, lundi. Ces violences ont provoqué la mort de 14 personnes.

Aucun membre des forces de sécurité n'était présent dans les rues, a constaté un journaliste de l’AFP.

Le reporter a expliqué que des dizaines de camions transportant des hommes lourdement armés ont convergé vers l’est de la ville. Les insurgés scandaient des chants à la gloire de l‘EIIL et brandissaient des drapeaux noirs arborant la profession de foi islamique.

Ramadi, haut lieu de contestation

Ramadi, chef-lieu de la province d'Al-Anbar, est majoritairement habitée par des sunnites. La ville est un des principaux foyers de la contestation contre le gouvernement du Premier ministre chiite Nouri al-Maliki.

La communauté sunnite accuse le chef du gouvernement de stigmatiser les sunnites irakiens, notamment par l’utilisation de l'arsenal législatif anti-terroriste dirigé contre la communauté.

Avec AFP

Première publication : 02/01/2014

  • TERRORISME

    Un attentat à la voiture piégée endeuille le Noël des chrétiens d'Irak

    En savoir plus

  • IRAK

    Une série d'attentats en Irak endeuille les célébrations de l'Achoura

    En savoir plus

  • IRAK

    Octobre, le mois le plus meurtrier en Irak depuis cinq ans

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)