Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Afrique

Plusieurs morts en marge de nouvelles manifestations pro-Morsi

© AFP

Vidéo par Alexandre BUCCIANTI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/01/2014

Des milliers de manifestants ont défilé, vendredi, à travers l'Égypte en soutien au président islamiste destitué Mohamed Morsi. Au moins 13 personnes sont mortes en marge de ces rassemblements, a annoncé le ministère de la Santé.

Des milliers de manifestants pro-Morsi ont défilé, vendredi 3 janvier, à travers l’Égypte, avant que la police ne les disperse, déclenchant les heurts auxquels ont également pris part des civils opposés au courant islamiste. Treize personnes ont été tuées par balles et 57 autres blessées dans des affrontements entre partisans des Frères musulmans et policiers en Égypte, a annoncé le ministère de la Santé qui avait donné auparavant un bilan de six morts.

Quatre personnes ont été tuées dans différents quartiers du Caire, deux dans la ville côtière d’Alexandrie, une dans la ville d’Ismaïlia sur le canal de Suez et trois autres dans la province rurale de Fayoum, au sud-ouest de la capitale. Un étudiant a, en outre, été tué au cours de tirs à Minya dans le sud de l’Égypte.

Lors de ces manifestations, la police a arrêté 122 membres des Frères musulmans pour détention d’armes, indique le ministère de l’Intérieur. De leur côté, les Frères musulmans assurent que ces hommes-là étaient sans armes.

Référendum à la mi-janvier

Les islamistes égyptiens organisent des manifestations quasi-quotidiennes dans la capitale et dans d’autres agglomérations, en dépit de l’interdiction prononcée le mois dernier contre la confrérie, désormais considérée comme une organisation terroriste par le gouvernement.

Ses membres dénoncent la destitution le 3 juillet par les militaires du président Mohamed Morsi, premier chef de l’État égyptien démocratiquement élu. Le gouvernement s’appuie, lui, sur ces nouvelles restrictions pour justifier les arrestations de centaines de militants islamistes. Les principaux dirigeants de l’organisation sont emprisonnés depuis plusieurs mois.

Les Égyptiens sont appelés aux urnes les 14 et 15 janvier pour se prononcer par référendum sur une nouvelle Constitution, étape essentielle dans le processus de transition démocratique promis par les autorités. La Loi fondamentale interdit toutefois les partis politiques confessionnels et accroît le pouvoir, dont dispose déjà l’armée, acteur incontournable du jeu politique égyptien.

Cette loi devrait permettre de marginaliser encore un peu plus les Frères musulmans qui ont dominé la vie publique et remporté toutes les élections organisées depuis la chute d’Hosni Moubarak en février 2011.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 03/01/2014

  • FRÈRES MUSULMANS

    Égypte : des étudiants islamistes incendient un bâtiment universitaire du Caire

    En savoir plus

  • FRÈRES MUSULMANS

    Plus de 250 manifestants pro-Morsi interpellés en Égypte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Washington inquiet de "la désignation terroriste des Frères musulmans"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)