Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Afrique

Plusieurs morts en marge de nouvelles manifestations pro-Morsi

© AFP

Vidéo par Alexandre BUCCIANTI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/01/2014

Des milliers de manifestants ont défilé, vendredi, à travers l'Égypte en soutien au président islamiste destitué Mohamed Morsi. Au moins 13 personnes sont mortes en marge de ces rassemblements, a annoncé le ministère de la Santé.

Des milliers de manifestants pro-Morsi ont défilé, vendredi 3 janvier, à travers l’Égypte, avant que la police ne les disperse, déclenchant les heurts auxquels ont également pris part des civils opposés au courant islamiste. Treize personnes ont été tuées par balles et 57 autres blessées dans des affrontements entre partisans des Frères musulmans et policiers en Égypte, a annoncé le ministère de la Santé qui avait donné auparavant un bilan de six morts.

Quatre personnes ont été tuées dans différents quartiers du Caire, deux dans la ville côtière d’Alexandrie, une dans la ville d’Ismaïlia sur le canal de Suez et trois autres dans la province rurale de Fayoum, au sud-ouest de la capitale. Un étudiant a, en outre, été tué au cours de tirs à Minya dans le sud de l’Égypte.

Lors de ces manifestations, la police a arrêté 122 membres des Frères musulmans pour détention d’armes, indique le ministère de l’Intérieur. De leur côté, les Frères musulmans assurent que ces hommes-là étaient sans armes.

Référendum à la mi-janvier

Les islamistes égyptiens organisent des manifestations quasi-quotidiennes dans la capitale et dans d’autres agglomérations, en dépit de l’interdiction prononcée le mois dernier contre la confrérie, désormais considérée comme une organisation terroriste par le gouvernement.

Ses membres dénoncent la destitution le 3 juillet par les militaires du président Mohamed Morsi, premier chef de l’État égyptien démocratiquement élu. Le gouvernement s’appuie, lui, sur ces nouvelles restrictions pour justifier les arrestations de centaines de militants islamistes. Les principaux dirigeants de l’organisation sont emprisonnés depuis plusieurs mois.

Les Égyptiens sont appelés aux urnes les 14 et 15 janvier pour se prononcer par référendum sur une nouvelle Constitution, étape essentielle dans le processus de transition démocratique promis par les autorités. La Loi fondamentale interdit toutefois les partis politiques confessionnels et accroît le pouvoir, dont dispose déjà l’armée, acteur incontournable du jeu politique égyptien.

Cette loi devrait permettre de marginaliser encore un peu plus les Frères musulmans qui ont dominé la vie publique et remporté toutes les élections organisées depuis la chute d’Hosni Moubarak en février 2011.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 03/01/2014

  • FRÈRES MUSULMANS

    Égypte : des étudiants islamistes incendient un bâtiment universitaire du Caire

    En savoir plus

  • FRÈRES MUSULMANS

    Plus de 250 manifestants pro-Morsi interpellés en Égypte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Washington inquiet de "la désignation terroriste des Frères musulmans"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)