Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen au Liban : en quête de stature internationale

En savoir plus

FOCUS

Dakota du Nord : les Amérindiens demandent le gel du chantier de l'oléoduc

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vanessa Wagner, le piano engagé d'une virtuose classique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de nouveau au menu de l'Eurogroupe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le croque-mort se rebiffe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Reding : "Si l’Europe ne joue pas, ce sont les autres qui vont nous imposer leurs règles"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE-Canada : un traité de libre-échange indispensable ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

La laïcité, une vieille idée très moderne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : 6ème anniversaire du début de la Révolution

En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : cinq employés de MSF "emmenés par un groupe"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/01/2014

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a annoncé que cinq de ses employés ont été "emmenés par un groupe", jeudi, dans le nord de la Syrie. L'ONG évoque, dans un communiqué, un "interrogatoire".

Cinq employés de Médecins sans frontières (MSF) ont été "emmenés hier soir [jeudi 2 janvier, NDLR] dans une maison au nord de la Syrie, par un groupe pour, semble-t-il, les interroger", a annoncé, vendredi 3 janvier, l'ONG dans un communiqué.

"MSF est en contact avec tous les acteurs appropriés ainsi qu'avec les familles de ses collègues et fait tout ce qui est possible pour rétablir un contact", assure l'organisation, qui se refuse à donner plus de détails "pour la sécurité de ses collègues".

"MSF ne dispose pas d'autorisation de Damas pour travailler en Syrie"

L'ONG possède six hôpitaux et quatre centres de santé dans le nord de la Syrie, et gère également un programme depuis des pays voisins pour apporter un soutien à 27 hôpitaux et 56 postes médicaux en Syrie en leur fournissant des médicaments, du matériel médical, ainsi qu'un soutien et des avis techniques, précise MSF.

La situation des travailleurs humanitaires en Syrie est périlleuse. En septembre 2013, un chirurgien syrien travaillant pour MSF a été tué dans le nord de la Syrie. Et plusieurs humanitaires travaillant dans des zones rebelles ont été enlevés ou mis en détention. En octobre, sept employés du Comité international de la Croix-Rouge ont été enlevés dans la province d'Idleb, au nord-ouest du pays. Selon une ONG syrienne, ce serait l'État islamique en Irak et au Levant [EIIL, lié à Al-Qaïda], qui aurait orchestré ces enlèvements.

Avec AFP

Première publication : 03/01/2014

  • DROITS DE L'HOMME

    Syrie : des extrémistes menacent de mort l'OSDH

    En savoir plus

  • SYRIE

    Retard dans le processus de destruction des armes chimiques syriennes

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le pilonnage aérien d'Alep a fait plus de 400 morts en dix jours

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)