Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Hollande face au FN"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls veut son "Islam de France"

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

Afrique

Soudan du Sud : les négociations prêtes à s’ouvrir à Addis Abeba

© AFP | Salva Kiir, l'actuel président du Soudan du Sud

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/01/2014

Les délégations représentant les partisans du président Salva Kiir et ceux de l'ancien vice-président Riek Machar se sont rencontrées samedi à Addis Abeba, en Éthiopie, où doivent se tenir des négociations en vue d’un cessez-le-feu.

Le premier face-à-face entre les deux parties a eu lieu. Le ministre des Affaires étrangères éthiopien, Tedros Adhanom, a annoncé que les deux délégations représentant les partisans du président Salva Kiir et ceux de son opposant, l'ancien vice-président Riek Machar, se sont rencontrées pour la première fois, samedi 4 janvier, à Addis Abeba, la capitale éthiopienne.

Initialement prévues samedi, les négociations directes sur un cessez-le-feu visant à mettre fin à près de trois semaines de conflit au Soudan du Sud vont débuter dimanche. "Le Soudan du Sud mérite la paix et le développement, et non la guerre. Nous sommes reconnaissants envers les membres des deux équipes de négociations pour les progrès accomplis aujourd'hui", a déclaré Tedros Adhanom, samedi dans la soirée.

Affrontements sur le terrain

Sur le terrain les combats font toujours rage. Juba a été secouée pendant plusieurs heures par des tirs d'armes automatiques et d'armes lourdes en provenance d'un quartier du sud de la ville abritant le palais présidentiel et la plupart des ministères, avant un retour au calme dans les premières heures de dimanche.

En parallèle, l'armée sud-soudanaise a combattu, tout au long de la journée de samedi, pour reprendre le contrôle de la ville stratégique de Bor - 200 km au nord de la capitale du Soudan du Sud -, capitale de l'État de Jonglei, l'un des plus grands du pays. D'intenses batailles impliquant des chars et l'artillerie ont été signalés aux alentours de la ville, qui a changé de mains à trois reprises en près de trois semaines de violences.

Le conflit, qui a démarré le 15 décembre entre les unités de l'armée fidèles à Salva Kiir et la rébellion soutenant Riek Machar, aurait déjà fait des milliers de morts et 200 000 déplacés.

Avec AFP

Première publication : 04/01/2014

  • SOUDAN DU SUD

    Soudan du Sud : arrivée des délégations à Addis Abeba pour des pourparlers de paix

    En savoir plus

  • CONFLIT

    Nouveaux combats au Soudan du Sud, négociations prévues en Éthiopie

    En savoir plus

  • CONFLIT

    Soudan du Sud : qui sont les mystérieux combattants de l’Armée blanche ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)