Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

Moyen-Orient

La ville irakienne de Fallouja sous contrôle total d'Al-Qaïda

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/01/2014

Les autorités irakiennes ont affirmé samedi avoir perdu le contrôle de Fallouja, située dans un bastion sunnite hostile au Premier ministre Maliki. La ville est désormais aux mains de l’État islamique en Irak et au Levant, branche d'Al-Qaïda.

Fallouja est désormais un "État islamique". C'est du moins ainsi que l'État islamique en Irak et au Levant (EEIL) a décidé de qualifier la ville située à 60 km à l'ouest de Bagdad.

De son côté, le gouvernement irakien a confirmé avoir perdu le contrôle de la localité par la voix d'un haut responsable de la sécurité de la province d'Al-Anbar (ouest).

"Fallouja est sous le contrôle de l'EIIL", a indiqué ce responsable. Il a cependant précisé que "les secteurs autour de Fallouja étaient aux mains de la police locale".

Au moins 32 civils et 71 combattants d'Al-Qaïda ont été tués vendredi dans les affrontements opposant le réseau extrémiste sunnite à des tribus locales et aux forces de sécurité dans la province d'Al-Anbar, bastion sunnite hostile au Premier ministre chiite Nouri al-Maliki.

Les combattants de l'EIIL contrôlent également depuis jeudi plusieurs secteurs de Ramadi, située à 100 km à l'ouest de Bagdad.

Les combats avaient éclaté lundi à Ramadi, après le démantèlement d'un camp de protestataires anti-gouvernementaux présenté par le gouvernement comme un "repaire d'Al-Qaïda". Les violences se sont ensuite propagées à la ville proche de Fallouja.

La province d'Al-Anbar est devenue depuis plus d'un an un haut lieu de la contestation contre le Premier ministre Maliki, accusé d'accaparer le pouvoir et de marginaliser les sunnites.

Fallouja et Ramadi avaient été des bastions de l'insurrection ayant suivi l'invasion américaine de l'Irak en 2003.

Avec AFP

 

Première publication : 04/01/2014

  • ANALYSE

    "L’Irak est dans l’impasse"

    En savoir plus

  • IRAK

    Des insurgés islamistes contrôlent en partie deux villes irakiennes

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Un attentat à la voiture piégée endeuille le Noël des chrétiens d'Irak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)