Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

asie

Inde : plus d'une dizaine de morts dans l'effondrement d'un immeuble

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/01/2014

Au moins 13 personnes ont été tuées dans l'effondrement d'un immeuble en construction dans un village de l'Etat indien de Goa. Plusieurs personnes sont toujours bloquées sous les décombres.

Au moins treize ouvriers ont été tués lorsqu'un immeuble en construction s'est effondré "comme un château de cartes" dans un village indien de l'Etat touristique de Goa et plusieurs étaient bloqués dans les décombres, ont annoncé samedi 4 janvier les autorités.

"Nous avons retrouvé 13 corps. Mais nous pensons que le nombre de morts va augmenter", a dit à l'AFP Manohar Parrikar, un haut responsable de l'Etat de Goa.

Une cinquantaine d'ouvriers travaillaient sur le site quand le bâtiment, prévu pour être un immeuble d'habitation, s'est effondré en milieu d'après-midi à Canocone, un village du bord de mer au sud de Panaji. Il s'est effondré "comme un château de cartes", ont rapporté des témoins.

Les sauveteurs utilisaient des grues, de bulldozers et des pelles pour essayer de retrouver des survivants tandis que d'autres dégageaient les décombres à mains nues devant plusieurs centaines de badauds.

Manohar Parrikar a précisé que des renforts de l'armée étaient attendus. "La priorité est de sauver les personnes bloquées dans les décombres", a-t-il dit à l'agence de presse indienne PTI.

"Nous allons immédiatement arrêter le constructeur et les responsables municipaux qui ont approuvé la construction à cet endroit", a-t-il ajouté en soulignant qu'il "suivait personnellement la situation". Il a précisé que la police avait déjà engagé une procédure contre les personnes impliquées dans la construction de l'immeuble.

Selon de premières informations, le bâtiment en construction était haut de cinq étages.

En septembre dernier, un immeuble délabré de cinq étages s'était effondré à Bombay, la capitale commerciale de l'Inde, tuant 60 personnes. Cet immeuble avait été recensé par les autorités municipales comme nécessitant des "réparations urgentes", selon les médias locaux.

En avril dernier, un autre immeuble s'est effondré à Bombay faisant 74 morts. En 2010, 69 personnes avaient été tuées et plus de 80 blessées dans l'effondrement d'un immeuble dans la capitale, Dehli.

Ces accidents meurtriers ont mis en lumière la mauvaise qualité des constructions en Inde et les violations des normes de sécurité alors que le pays, frappée par une corruption endémique, connait une grave crise du logement.

Les immeubles qui s'effondrent sont devenus un problème national. Selon des statistiques recueillies par le quotidien britannique The Guardian, 2.651 personnes ont été tuées en Inde en 2012 en raison de l'effondrement de 2.737 constructions dont des maisons et des ponts.

Avec AFP
 

Première publication : 05/01/2014

  • INDE

    Un immeuble s'effondre à Bombay, près de 70 disparus

    En savoir plus

  • INDE

    L'effondrement d'une école provoque la mort de plusieurs enfants

    En savoir plus

  • INDE

    Au moins 40 morts après l'effondrement d'un pont en construction

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)