Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

EUROPE

À Kiev, les pro-européens comptent sur une nouvelle vague de manifestants

© AFP | Des manifestants sur la place de l'Indépendance à Kiev

Vidéo par Gulliver CRAGG

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/01/2014

Une nouvelle journée de manifestations a mobilisé, dimanche, plus de 10 000 personnes à Kiev, en Ukraine. Un chiffre bien en deçà des précédents rassemblements mais les participants refusent de parler d’essoufflement du mouvement.

Plus de 10 000 Ukrainiens étaient rassemblés, dimanche 5 janvier, sur la place de l’Indépendance, à Kiev. Depuis le 21 novembre, ces manifestants forment un mouvement pro-européen qui entend protester contre la décision du président Viktor Ianoukovitch de ne pas signer un accord de libre-échange avec l’Union européenne, préférant favoriser ses relations avec la Russie. Depuis, les manifestants, qui demandent la démission de l’exécutif et un rapprochement avec l’Europe, n’ont rien obtenu.

Alors que le mouvement est parvenu à réunir des dizaines, voire des centaines de milliers de personnes, le rassemblement de dimanche a fait pâle figure. “La foule sur la place de l’Indépendance est décidément beaucoup moins grande que celle que nous avons vu pendant les semaines précédentes, confirme Gulliver Cragg, le correspondant de FRANCE 24 à Kiev. Mais les participants ne veulent absolument pas entendre parler d’un essoufflement du mouvement”, poursuit-il.

“Nous ne perdons pas espoir, nous continuons de lutter pour rejoindre l’Union européenne”, martèle une manifestante au micro de FRANCE 24. “Ce n’est pas que le soutien s’affaiblit, c’est juste que nous sommes au milieu des vacances de Noël, les gens rentrent chez eux pour les fêtes”, ajoute un autre participant.

Bientôt une “nouvelle vague de manifestants”

Même discours du côté des leaders de l’opposition, dont le champion du monde de boxe Vitali Klitschko, qui s’attend, après les fêtes du Noël orthodoxe qui sera célébré le 7 janvier, à "une nouvelle vague de manifestants" pour préparer un mouvement de "grève générale dans le pays".

Fin décembre, déjà, l'agression par des inconnus de la journaliste ukrainienne Tetiana Tchornovol, en première ligne dans la contestation pro-européenne, avait donné un nouveau souffle au mouvement.

Reste que, la signature, le 17 décembre à Moscou, d'accords économiques qui prévoient un crédit de 15 milliards de dollars à l'Ukraine et la baisse d'un tiers du prix du gaz russe, alors que le pays est au bord de la faillite, a semblé désarçonner les leaders de cette contestation, sans précédent depuis la Révolution orange pro-occidentale de 2004.

Avec AFP

Première publication : 05/01/2014

  • UKRAINE

    Nouvelle mobilisation massive de l'opposition à Kiev

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Une journaliste ukrainienne pro-européenne passée à tabac

    En savoir plus

  • ACCORD UKRAINE-RUSSIE

    Viktor Ianoukovitch rapproche un peu plus Kiev de Moscou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)