Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 06/01/2014

"Bas les masques"

© France 24

Presse française, lundi 6 janvier 2014. Au menu de la revue de presse française, le cap social-démocrate affiché par François Hollande, les plans de l’opposition pour les municipales, les interventions de la France en Afrique et le témoignage d’une mère de "djihadiste".

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française ce matin, le choix de François Hollande d’assumer une orientation sociale-libérale. Un changement de cap au regard de ses promesses de campagne, d’après le Figaro.
 
Enchanté par l’intervention de François Hollande le 31 décembre, et sa promesse de réduire à al fois les impôts et les charges sur les entreprises, le Figaro se demande toutefois si le président peut réellement "changer de politique".
 
Le changement, c’est donc maintenant? Pas tant que ça, à en croire les Echos, pour qui François Hollande menait déjà une politique de l’offre, mais "en contrebande", "dissimulée sous des mesures censées rassurer la gauche".
 
Une analyse qu’on retrouve du côté de l’Opinion, qui parle d’un "non-tournant" et d’une décision qui consisterait surtout pour François Hollande à "assumer enfin une ligne sociale-démocrate à laquelle il n’aurait jamais cessé de croire in petto".
 
Signe d’un changement de cap, ou non, le nouveau discours de François Hollande est perçu comme une "trahison" par la gauche de la gauche. L’Humanité se demande s’il "savait qu’il ne pourrait pas appliquer ses promesses ? Ou s’il ne s’est pas donné les moyens de les tenir ?". "Jamais un exécutif socialiste au pouvoir n’avait à ce point donné l’impression que le renoncement était froidement programmé."
 
François Hollande a demandé au gouvernement de recourir aux ordonnances plutôt que de passer par le circuit parlementaire, jugé trop chronophage. Le Parisien rapporte qu’à l’UMP on voit là une façon de "mettre le couteau sous la gorge du parlement en général, et à la majorité, de plus en plus fissurée, en particulier."
 
"L’accélération" promise par François Hollande est aussi motivée par l’approche des municipales. L’UMP entend bien profiter de l’occasion pour se refaire. Si elle n’ose pas prédire une vague bleue, elle aurait tout de même répertorié quelques dizaines de villes à arracher à la gauche, selon le Parisien.
 
Il est aussi toujours beaucoup question de l’intervention française en Centrafrique. L’interposition française n’a pas encore permis de stabiliser le pays : "tout reste à faire", rappelle la Croix.
 
L’Afrique où malgré l’urgence humanitaire, des voix s’élèvent de plus en plus pour s’interroger sur le rôle de Paris, en Centrafrique, mais aussi au Mali. Des "doutes" à la Une de Libération.
 
Libération qui livre aussi le témoignage d’une mère dont le fils s’est perdu dans une autre guerre, en Syrie. Dominique Bons a reçu il y a quatre jours, ce sms lui apprenant sa mort : "Votre fils Nicolas a fait une opération explosive avec un camion dans un village de l’ennemi, dans la région de Homs." Elle a créé l’association Syrien ne bouge… Agissons ! pour rompre l’isolement des familles de djihadistes, et empêcher de nouveaux départs.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/03/2017 Londres

"Westminster : Londres pleure les victimes"

Dans la revue de presse internationale du vendredi 24 mars : les hommages aux victimes de l'attentat de Westminster, le meurtre d'un ancien parlementaire russe à Kiev et la...

En savoir plus

24/03/2017 François Fillon

Le "J’accuse" de Fillon

Dans la presse française ce matin : l’offensive de François Fillon qui "met en cause François Hollande", la situation sociale chaotique en Guyane et un zoom sur Johann Zarco,...

En savoir plus

23/03/2017 Revue de presse internationale

"Keep calm et carry on"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 23 mars, l’attaque d’hier contre le cœur politique et touristique de Londres.

En savoir plus

23/03/2017 Revue de presse française

"Londres frappée au coeur"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 23 mars, l’attentat qui a frappé le cœur politique de Londres, hier. Les déclarations de patrimoine des candidats à la...

En savoir plus

22/03/2017 Revue de presse internationale

"Commémore-t-on excessivement les attentats ?"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 22 mars, la commémoration du premier anniversaire des attentats de Bruxelles, la difficile progression de l’armée...

En savoir plus