Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump, le président du renoncement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump déclare une guerre commerciale au Canada

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Marine Le Pen, comme si de rien n'était"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le Parlement assouplit la loi sur la consommation de stupéfiants

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen et Emmanuel Macron présents à l'hommage au policier Xavier Jugelé

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'hommage à Xavier Jugelé émeut mais n'évite pas les polémiques

En savoir plus

LE DÉBAT

État d'urgence en France : les policiers sont-ils trop exposés ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Emmanuel Macron est soutenu par les marchés financiers"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Il y aura une nouvelle Europe, un nouveau traité"

En savoir plus

asie

Le basketteur Dennis Rodman rend de nouveau visite à "son ami" Kim Jong-un

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/01/2014

L'ex-star de la NBA Dennis Rodman, dont c'est le quatrième voyage en Corée du Nord, est arrivé à Pyongyang, où il doit participer à un match de gala à l'occasion de l'anniversaire du dirigeant Kim Jong-un. "Une visite amicale" selon le basketteur.

Connu pour ses frasques sur les terrains de basket, l'Américain Dennis Rodman fait de nouveau parler de lui avec son retour à Pyongyang. Après s'être rendu trois fois en Corée du Nord l'année dernière, l'ex-star de la NBA est arrivée lundi 6 janvier dans la capitale du régime communiste pour participer à un match de gala à l'occasion de l'anniversaire du dirigeant Kim Jong-un, grand admirateur des Chicago Bulls.

Alors que les dernières nouvelles de Corée du Nord font état d'un durcissement du régime, notamment après l'exécution en décembre de l'oncle de Kim Jong-un, Jang Song Thaek, Dennis Rodman affirme qu'il n'évoquera pas le sujet de la répression avec son hôte.

"Je ne vais pas m'asseoir en face de lui et lui sortir 'Eh mon gars, ce que tu fais n'est pas bien, a déclaré l'ancien joueur juste avant de s'envoler à l'aéroport de Pékin. Cela ne serait pas la bonne façon d'agir. Il est d'abord mon ami. Je l'ador'", a-t-il ajouté en précisant que les fonds du match de gala seront reversés à une association pour les sourds nord-coréens.

"Il est sympathique avec moi"

Accompagné de plusieurs retraités de la NBA, le basketteur, tatoué et chevelure péroxydée, estime être en mission de paix alors que les États-Unis et la Corée du Nord n'entretiennent aucune relation diplomatique. Selon lui, ce nouveau voyage va permettre "d'ouvrir des portes" pour "dialoguer de certains sujets".

Même s'il avoue avoir reçu des menaces de mort suite à ces différents voyages en Corée du Nord, Dennis Rodman se dit heureux d'être de retour dans le pays : "Les gens disent en permanence que la Corée du Nord est un pays vraiment communiste, qu'on n'a pas le droit d'y aller. Tout ce que je sais, c'est qu'il est sympathique avec moi", a-t-il précisé en faisant référence à Kim Jong-un.

Avec AFP, Reuters et AP

Première publication : 06/01/2014

  • CORÉE DU NORD

    Vœux 2014 : Kim Jong-un salue l'élimination de la "saleté factieuse"

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord coupe des têtes et perd la mémoire

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Malgré l'exécution de son mari, la tante de Kim Jong-un est promue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)