Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

  • Démonstration de force des pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

Economie

Premier vol d'un avion de chasse équipé de pièces imprimées en 3D

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/01/2014

Le groupe britannique de défense BAE a fait voler, pour la première fois, un avion de combat dont certaines pièces ont été créées grâce à une imprimante 3D. Un progrès technique qui permettrait de réaliser plus d'un millions d'euros d'économie.

C'est un Tornado GR4 en apparence anodin. Pourtant, il s'agit du premier avion de combat dont certaines pièces ont été fabriquées grâce à l'impression 3D. Le vol, qui s'est déroulé dimanche 5 janvier, a "été un succès", s'est rejoui le groupe britannique de défense BAE,  pour cette première mondiale.

Aucun des composants critiques de cet avion n'a été fabriqué grâce à une imprimante 3D. Seuls un couvercle de protection pour la radio du cockpit et certains éléments du train d'atterrissage et de l'arrivée d'air ont été créés grâce à cette technologie.

Économies

Outre la prouesse technologique, ce recours à l'impression 3D - qui permet essentiellement de fabriquer des objets sur mesure - évite de passer par la case chaîne de production et donc de faire des économies. Certains des éléments ainsi conçus et intégrés dans le Tornadao GR4 n'ont coûté que 100 livres sterlings (120 euros). En tout, BAE juge que la Royal Air Force britannique pourrait économiser en frais d'entretien et de construction 1,2 million de livres sterlings (1,45 million d'euros) sur les quatre prochaines années.

Après ce premier succès, le géant britannique compte dorénavant équiper quatre autres Tornado GR4 de pièces imprimées en 3D. Pour BAE, le principal avantage de cette technologie est qu'il suffit de disposer d'une imprimante adequate pour construire les éléments nécessaires. En d'autres termes, cette révolution technologique pourrait bien grandement faciliter les réparations de pièces endommagées, sans avoir à rapatrier les avions dans des hangars.

Première publication : 06/01/2014

  • ÉTATS-UNIS

    Pistolet imprimé en 3D : le concepteur dans le viseur du gouvernement américain

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIE

    Baptême du feu réussi pour le premier pistolet imprimé en 3D

    En savoir plus

  • INNOVATION

    L'impression 4D, une technologie qui fait saliver l'armée américaine

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)