Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La majorité des Français n'a pas de candidat au second tour"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Ahmed Abba condamné à 10 ans de prison

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Présidentielle 2017 : le soutien à Emmanuel Macron divise

En savoir plus

FOCUS

Kenya : quand la sécheresse entraîne la violence

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Un an après, A'salfo rend hommage à Papa Wemba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Battre le FN ne suffit pas"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Pen - Macron : deux programmes économiques que tout oppose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Présidentielle : le choc de deux France"

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un an après les attentats, une Belgique meurtrie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 07/01/2014

"Manuel Valls, impresario"

© France 24

Presse française, mardi 7 janvier 2014. Au menu de la revue de presse française, la circulaire de Manuel Valls demandant aux préfets d’interdire les spectacles de Dieudonné, les ambitions électorales du FN, les ennuis judiciaires de Serge Dassault et des nouvelles de nos confrères otages en Syrie.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française ce matin, l’envoi d’une circulaire du ministre de l’Intérieur Manuel Valls, détaillant aux préfets les moyens de droit pour interdire les spectacles de Dieudonné.
 
Déjà condamné à plusieurs reprises pour "incitation à la haine raciale", l’humoriste, qui n’a jamais réglé le moindre centime après ses différentes condamnations, aurait "savamment" organisé son insolvabilité, d’après Libération, qui propose une enquête sur la "petite entreprise" prospère de Dieudonné. Christiane Taubira, la ministre de la Justice, a laissé entendre qu’il pourrait être question de viser l’humoriste pour "déclaration frauduleuse d’insolvabilité", mais son camarade de l’Intérieur, Manuel Valls, a, semble-t-il, "dégainé" le premier. D’après sa circulaire, les préfets pourraient par exemple décider d’interdire les spectacles de Dieudonné pour "trouble à l’ordre public". Mais, rappelle Libé, "Dieudonné l’a promis : il contestera toute interdiction auprès du juge administratif", ce qu’il a déjà fait par le passé - avec succès.
 
L’intervention de Manuel Valls est d’ailleurs assez contestée, au motif qu’elle contribue passablement à la publicité des spectacles en question. Libération ironise : "Grâce à la véhémente sollicitude du ministre de l’Intérieur, Dieudonné devrait remplir à ras bord ses malles au trésor". "Valls, imprésario idéal".
 
La prospérité des idées de l’extrême-droite donne des espoirs électoraux au Front national. D’après le Parisien, le FN de Marine Le Pen espère arbitrer les prochaines municipales et profiter du ras-le-bol populaire pour rafler la mise aux européenne. Mais ce serait loin d’être gagné, d’après le journal, qui s’interroge : "2014, année FN ?… pas si sûr". Avant d’empocher la mise, la patronne du FN aurait encore quelques écueils à surmonter : trouver suffisamment de candidats pour parvenir à boucler les listes et sortir de l’ombre de son père, Jean-Marie, condamné il y a peu pour sa déclaration sur les Roms, accusés de "voler naturellement, comme les oiseaux".
 
A noter, encore, à la rubrique judiciaire, les ennuis de l’industriel Serge Dassault, visé par une plainte pour association de malfaiteurs. L’homme, qui a déposé cette plainte, rappelle Libération, a par ailleurs été victime d'une tentative d'assassinat sur fond de soupçon d'achats de votes à Corbeil-Essonnes.
 
Mais l’industriel, qui adressait encore ses vœux il y a quelques jours aux lecteurs de son journal le Figaro, a déposé plainte à son tour pour "menaces" et "tentatives d’extorsion", selon… le Figaro.
 
On termine avec cette information du Monde, qui rapporte que les 4 journalistes français actuellement otages en Syrie, sont aux mains d’EIIL, l’Etat islamique en Irak et au Levant. C’est une information qui a été divulguée hier par le directeur des urgences de Human Rights Watch, Peter Bouckaert. D’après lui,  Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torres "sont bien traités et en bonne santé", mais, toujours selon lui, l’EIIL ne souhaiterait "pas négocier" leur libération.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/04/2017 Revue de presse française

"La majorité des Français n'a pas de candidat au second tour"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 25 avril, la nouvelle campagne qui débute pour les deux vainqueurs du premier tour, Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

En savoir plus

24/04/2017 Revue de presse française

"Présidentielle : le choc de deux France"

Au menu de cette revue de presse française du lundi 24 avril : les résultats du premier tour de la présidentielle. Emmanuel Macron arrive en tête, suivi par Marine Le Pen. Les...

En savoir plus

24/04/2017 Revue de presse internationale

"Battre le FN ne suffit pas"

Au menu de cette revue de presse internationale du lundi 24 avril : les réactions de la presse étrangère au premier tour de la présidentielle en France.

En savoir plus

21/04/2017 France

La présidentielle face aux attentats

La revue de presse de ce vendredi est largement consacrée à l'attentat contre des policiers jeudi soir à Paris, alors que la campagne pour le premier tour de la présidentielle...

En savoir plus

20/04/2017 Revue de presse française

"Les ouvriers, Le Pen, Mélenchon... et l'abstention"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 20 avril, la campagne pour la présidentielle et la question du vote des ouvriers, courtisés par Marine Le Pen et Jean-Luc...

En savoir plus