Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

#ActuElles

En finir avec les violences faites aux femmes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le président Ouattara exige des militaires un retour au calme

En savoir plus

Culture

Festival de Cannes : Jane Campion présidera le jury 2014

© AFP | Janes Campion

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/01/2014

À l'heure où la Croisette est taxée de machisme, les organisateurs du Festival de Cannes font la part belle aux femmes en 2014, en désignant la néo-zélandaise Jane Campion présidente du jury.

Elle est la seule réalisatrice à avoir décroché la Palme d’Or. Mais aussi la seule cinéaste de la Croisette - hommes et femmes confondus - à avoir été récompensée à la fois dans la catégorie court et long-métrage. La néo-zélandaise Jane Campion présidera le jury du 67e Festival de Cannes, du 14 au 25 mai prochain, ont annoncé, mardi 7 janvier, les organisateurs de la manifestation culturelle. Elle succède à l’américain Steven Spielberg.

"C'est un grand honneur pour moi que d'avoir été choisie pour être la présidente du jury. Et pour dire la vérité : je suis très impatiente", a-t-elle déclaré dans un communiqué publié par les organisateurs du Festival de Cannes. Depuis le début de sa carrière dans les années 1980, son œuvre a été marquée par une impressionnante galerie de personnages féminins marginaux et déterminés, aux prises avec les carcans de leurs époques.

“Sexisme cinématographique”

Alors que plusieurs polémiques ont éclaté ces dernières années autour d’une trop faible représentation du cinéma féminin sur la Croisette, Thierry Frémeaux, le délégué général du Festival de Cannes, se défend de l’avoir choisie pour son sexe.

"On est heureux que ce soit une femme. J'ai toujours un petit peu des réserves à faire une sorte de sexisme cinématographique où il faut toujours dire dès qu'une femme est quelque part, c'est une femme. Si Jane Campion est la cinéaste qu'on connaît, c'est pour son talent, pour ce qu'elle a fait" a-t-il affirmé au micro de France Info, tout en se réjouissant que Jane Campion puisse incarner “un symbole pour ceux qui réclament toujours, et avec raison, que la presence des femmes soit plus importante.” L'an passé, une seule cinéaste, Valeria Bruni Tedeschi, était en lice pour la Palme d'or.

Personnalité indépendante et anticonformiste, Jane Campion, elle-même, a plaidé la cause du cinéma féminin lorqu’elle affirmait, en 2009 à Cannes, vouloir voir plus de femmes cinéastes "parce qu'elles ont donné naissance à la terre entière. [...] Ce qui intéresse les femmes m'intéresse beaucoup. Tant que les films ne seront pas écrits et tournés par elles, nous n'aurons jamais une vision complète des choses", déclarait-elle, déplorant la difficulté pour une réalisatrice d'accéder au financement des studios dans une industrie très majoritairement masculine.

Seulement six présidentes avant elle

Avant Jane Campion, seules six autre femmes ont été désignées à la tête du jury : Michèle Morgan, Jeanne Moreau, Françoise Sagan, Isabelle Adjani, Liv Ullmann et Isabelle Huppert en 2009.

Née en 1954 à Wellington, Jane Campion a réalisé une demi-douzaine de longs métrages depuis "Sweetie", son premier film sorti en 1989, en passant par “La leçon de piano”, Palme d’Or en 1993, et "Bright Star" sorti en 2009. Elle a également signé plusieurs courts métrages, dont "Peel", qui a obtenu la récompense suprême à Cannes en 1986. Plus récemment, elle a réalisé une mini-série pour la télévision, "Top of the Lake", qui rencontre un grand succès chez les anglo-saxons.

Vidéo : bande annonce de "La leçon de piano"

Avec AFP et Reuters

Première publication : 07/01/2014

  • CINÉMA

    "Inside Llewyn Davis" : le nouveau "loser" magnifique des frères Coen

    En savoir plus

  • CINEMA

    Vidéo : Patrice Chéreau au cinéma, de "La chair de l'orchidée" à "Persécution"

    En savoir plus

  • CINÉMA

    "Tourner 'Taxi Driver' aujourd'hui ? Impossible !"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)