Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Le premier chargement d'armes chimiques a été évacué de Syrie

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/01/2014

Une première partie de l'arsenal chimique syrien a été évacuée de Syrie, annoncent l'ONU et l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques(OIAC).

Le premier chargement de matériel chimique a été évacué de Syrie conformément à l'accord sur la destruction de l'arsenal chimique de Damas, mardi 7 janvier.

"Une première quantité de matériel chimique de première importance a été retirée de deux sites, transportée au port de Lattaquié pour vérification puis chargée aujourd'hui sur un navire commercial danois", a indiqué un communiqué de la mission conjointe ONU - Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), précisant que le bâtiment s'était dirigé vers les eaux internationales.

Conformément au plan de démantèlement de l'arsenal chimique syrien approuvé par le Conseil de sécurité de l'ONU, les composants chimiques doivent être rassemblés dans le port syrien de Lattaquié puis transportés jusqu'en Italie, où ils doivent être transférés à bord d'un navire de la marine américaine spécialement équipé pour les détruire en mer.

Quatre navires norvégiens et danois, deux militaires et deux civils, doivent escorter le chargement. Ils seront ensuite rejoints dans les eaux syriennes par des bâtiments chinois et russes, pour escorter les armes chimiques selon des mesures mises au point la semaine dernière à Moscou.

L'évacuation des agents chimiques les plus dangereux de Syrie devait initialement être achevée avant le 31 janvier mais ce délai a expiré car des problèmes de sécurité et le mauvais temps dans la région ces dernières semaines, ont entravé le transport des agents chimiques vers Lattaquié, avait expliqué la mission conjointe ONU-OIAC. Pour l'heure, aucune nouvelle date limite n'a été fixée.

Avec AFP 

Première publication : 07/01/2014

  • SYRIE

    Retard dans le processus de destruction des armes chimiques syriennes

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les États-Unis détruiront en mer une partie de l'arsenal chimique syrien

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'OIAC adopte le plan de destruction de l'arsenal chimique syrien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)