Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Le Hamas affirme qu’il n’a pas d’informations sur le soldat israélien porté disparu

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les poilus sont-ils vraiment partis la fleur au fusil ?

    En savoir plus

  • Des dizaines de morts après une explosion dans une usine chinoise

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, l'eau courante se fait de plus en plus rare

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

SPORT

Jouer ou ne pas jouer en été au Qatar ? La valse-hésitation de la Fifa

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/01/2014

Alors que le secrétaire général de la Fifa a annoncé mercredi que la Coupe du monde 2022 au Qatar n'aurait pas lieu en été en raison de la chaleur accablante, la direction de l'instance mondiale du football soutient qu'aucune décision n'a été prise.

Certains à la Fifa se sont dits "abasourdis" par son annonce. Le secrétaire général de la Fédération internationale du football, Jérôme Valcke, a en effet pris de court son organisation mercredi 8 janvier en annonçant que la Coupe du monde 2022 au Qatar aurait lieu l'hiver et non l'été. "Les dates de la Coupe du monde ne seront pas juin-juillet", a ainsi déclaré Jérôme Valcke. "Je pense que ça se jouera entre le 15 novembre et le 15 janvier au plus tard", a-t-il ajouté.

Le syndicat international des joueurs (FIFpro), notamment, s'était inquiété ces derniers mois de la perspective d'un Mondial disputé en juin et juillet, ses dates traditionnelles, en raison des fortes chaleurs au Qatar à cette période de l'année. La température moyenne y oscille généralement entre 35°C et 45°C.

Mais la Fifa s'est empressée de tempérer les propos de Jérôme Valcke. L'un des vice-présidents de l'organisation, Jim Boyce, a assuré que la décision n'avait pas été prise. Ce dernier s'est dit abasourdi, souligant que seul le comité exécutif de la Fifa pouvait se prononcer. La Fédération avait en effet annoncé en octobre le lancement d'une consultation, à la demande des clubs et des ligues nationales. Et la décision était attendue après la Coupe du monde au Brésil, l'été prochain.

"Autant que je sache, le comité exécutif de la Fifa attendait un rapport de toutes les parties prenantes de la Coupe du monde - les chaînes de télévision, les ligues, les sponsors, d'ici la Coupe du monde au Brésil", a-t-il dit à Sky Sports. "Que Jérôme [Valcke] ait exprimé ou pas une opinion personnelle, je ne sais pas, mais je peux confirmer que cela n'a pas été discuté au comité exécutif de la Fifa. Je suis très surpris", a-t-il ajouté.

La Fifa elle-même a diffusé un communiqué en rappelant que la date de la compétition n'avait pas été arrêtée, que la consultation était en cours et durerait le temps nécessaire. "Puisque le tournoi n'aura pas lieu avant huit ans, le processus de consultation ne sera pas précipité, dit le texte.Aussi, aucune décision ne sera prise avant la Coupe du monde au Brésil comme convenu par le comité exécutif de la Fifa."

Une modification lourde de conséquence

Si une modification devait avoir lieu, elle entraînerait un bouleversement du calendrier du football international sur plusieurs années et exposerait la Fifa a des recours de pays battus par le Qatar lors du scrutin mais surtout de gros partenaires commerciaux.

Les principaux championnats nationaux, tant en Europe qu'en Amérique latine et du Nord, en Afrique ou en Asie, et les compétitions de club transnationales, dont la lucrative Ligue des champions, se disputent d'août à mai.

La Fifa s'expose en outre à de possibles recours, à la fois des pays auxquels le Qatar a été préféré lors de la procédure d'attribution et des diffuseurs de la compétition qui en ont déjà acquis les droits pour 2022.

Les premiers pourraient dénoncer un non respect de l'appel à candidatures qui prévoyait une Coupe du monde estivale. Le Qatar a obtenu l'organisation du tournoi en 2010 aux dépens des États-Unis, du Japon, de la Corée du Sud et de l'Australie. Cette dernière a déjà fait savoir qu'elle envisagerait de demander réparation en cas de déplacement du tournoi en hiver.

Les diffuseurs pourraient, eux, dénoncer leurs accords car le Mondial entrerait en conflit avec le calendrier d'autres sports majeurs, notamment aux États-Unis.

Une tenue du tournoi en novembre et décembre éviterait au moins qu'il coïncide avec les Jeux olympiques d'hiver 2022, une hypothèse qui inquiétait le Comité international olympique.

Avec Reuters

Première publication : 08/01/2014

  • FOOTBALL - FIFA

    Zahir Belounis, de retour du Qatar, va porter plainte contre le frère de l’émir

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2022 au Qatar : le président de la Fifa tacle les Européens

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le Mondial-2022 au Qatar, l'épine dans le pied de la Fifa

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)