Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls défend sa ligne à l'université d'été du PS

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

FRANCE

Un octogénaire inculpé pour sa participation au massacre d'Oradour

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/01/2014

La justice allemande a inculpé, mercredi, un octogénaire pour meurtres lors du massacre d'Oradour-sur-Glane en 1944, le pire commis en France par les forces nazies lors de la Seconde Guerre mondiale. Il avait 19 au moment des faits.

Il avait 19 ans au moment des faits. Un homme, âgé aujourd'hui de 88 ans, a été inculpé pour meurtres et complicité de meurtres lors du massacre d'Oradour-sur-Glane, le pire commis en France par l'armée nazie durant la Seconde Guerre mondiale, a annoncé mercredi 08 janvier, la justice allemande.

La source judiciaire allemande a toutefois souligné qu'il était incertain dans l'immédiat qu'un procès puisse se tenir. Le retraité allemand, qui vit aujourd'hui dans les environs de Cologne, est accusé du meurtre "collectif de 25 personnes et de complicité de meurtres sur plusieurs centaines d'autres personnes", a annoncé le tribunal de Cologne dans un communiqué.

L'homme faisait partie du régiment Der Führer de la division blindée SS Das Reich, qui a exécuté méthodiquement 642 civils dans le village du centre de la France le 10 juin 1944.

Accusé d'avoir tué 25 hommes

Les habitants du village avaient été rassemblés sur la place du marché et les hommes avaient été séparés des femmes et des enfants. Les hommes avaient ensuite été divisés en quatre groupes, qui avaient été exécutés à quatre endroits différents.

L'octogénaire est plus précisément accusé d'avoir tué, avec d'autres membres du régiment, 25 hommes qui avaient été abattus dans une grange à la mitrailleuse, selon le communiqué du tribunal de Cologne.

L'accusé se serait ensuite rendu à l'église d'Oradour où étaient regroupés plusieurs centaines de femmes et d'enfants, massacrés à l'aide d'explosifs, de grenades, d'armes automatiques, avant que l'église ne soit brûlée à son tour, a précisé le tribunal.

Il serait complice de cette tuerie, car il aurait "assuré une garde à proximité de l'église" et y aurait peut-être transporté du combustible, a détaillé le tribunal.

Cinq autres accusés

C'est l'Office central chargé d'enquêter sur les crimes nazis, situé à Dortmund (ouest), qui a pris la décision d'inculper l'octogénaire. Cinq autres personnes sont dans son viseur pour ces mêmes faits.

La justice allemande avait ouvert en octobre 2010 une nouvelle procédure judiciaire sur le massacre d'Oradour-sur-Glane. Le parquet avait indiqué précédemment qu'elle devrait aboutir en 2014, soit 70 ans après les faits. Début septembre, Joachim Gauck avait été le premier président allemand à se rendre à Oradour-sur-Glane, avec le président français François Hollande.

Avec AFP

Première publication : 08/01/2014

  • DIPLOMATIE

    Oradour-sur-Glane : Hollande et le président allemand main dans la main

    En savoir plus

  • SECONDE GUERRE MONDIALE

    Le chef de la Gestapo enterré dans un cimetière juif, selon un historien

    En savoir plus

  • HONGRIE

    Décès de Laszlo Csatary, le criminel de guerre nazi le plus recherché au monde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)