Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls est-il capable de rassembler les socialistes ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'Organisation de l'Etat islamique perd la ville de Syrte, son fief en Libye

En savoir plus

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

EUROPE

Corruption : la purge de la police turque se poursuit

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/01/2014

La Turquie poursuit, mercredi, sa purge dans les rangs des forces de l'ordre en limogeant 16 chefs de la police, soupçonnés d'avoir révélé la vaste enquête anti-corruption, qui secoue le pouvoir.

Le gouvernement turc poursuit sa purge au sein de sa police nationale. Mercredi 8 janvier, au lendemain même d'un nettoyage sans précédent dans les rangs des forces de l'ordre, le ministre de l'Intérieur Efkan Ala a signé un nouveau décret congédiant 16 hauts responsables de la police, dont le chef adjoint de la sûreté nationale et ceux de métropoles clés, comme la capitale Ankara, Izmir (ouest) ou Antalya (sud).

Tous sont soupçonnés d'appartenir à l'inflluente confrérie religieuse du prédicateur Fethullah Gülen. Le Premier ministre Erdogan les accuse d'avoir comploté pour le déstabiliser en faisant éclater au grand jour une vaste enquête anti-corruption, qui a éclaboussé son entourage et provoqué une crise politique majeure.

Selon le décompte de la presse turque, cette nouvelle purge porte à plus de 700 le nombre de gradés ou simples officiers démis de leurs fonctions depuis mi-décembre, dont 350 dans la seule journée de mardi à Ankara.

Avec AFP

Première publication : 08/01/2014

  • TURQUIE

    La main tendue d'Erdogan à l'armée turque

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Turquie : la confrérie Gülen, entre secte et franc-maçonnerie

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Des centaines de manifestants anti-Erdogan dispersés à Istanbul

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)