Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

Amériques

Vague de froid aux États-Unis : des températures plus basses que sur Mars

© AFP | La vague de froid dans la ville de Chicago

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/01/2014

Au moins 49 villes des États-Unis ont enregistré mardi des records de températures, jusqu’à – 37° C, soit plus froid que celles récemment enregistrées sur la planète Mars. Le trafic aérien est toujours fortement perturbé.

Des températures historiquement basses ont été enregistrées dans au moins 49 villes des États-Unis, mardi 7 janvier, alors qu’une vague de froid venue du pôle Nord déferle toujours sur l’Amérique du Nord. En première ligne, la ville d’Embarrass, dans le Minnesota, a enregistré les températures les plus froides du pays, avec un pic à - 37° C, dépassant même celles récemment enregistrées par une sonde sur la planète Mars.

À Central Park, à New York, il a fait -15,5°C mardi matin, dépassant le précédent record pour un 7 janvier, qui datait de 1896, avec -14,4°C. La température n'a pas dépassé -10° de toute la journée dans la plus grande ville américaine, avec un ressenti de -22°C. "Je demande à tous les New-Yorkais de rester dans un endroit chauffé, pour éviter hypothermie, engelures et autres problèmes qui pourraient mettre leur santé en danger", a ainsi préconisé le maire de New York, Bill de Blasio.

Un évadé de prison frigorifié se rend à la police

Les villes de Philadelphie (-15,5°C) et Baltimore (- 16,1°C) ont elles aussi grelotté comme jamais auparavant. À Atlanta, où il a fait plus froid qu'à Anchorage, en Alaska, les températures sont descendues jusqu'à -14,4°C, pulvérisant un record datant de 1970. À Chicago, où la température maximale était de -14°C (ressenti de -28°C), les ours polaires du zoo ont même dû être rentrés dans leurs abris.

Dans plusieurs villes touchées par ce "vortex polaire", les écoles sont restées fermées. Par ailleurs, de nouvelles pertubations du trafic aériens ont été enregistrées avec au total, 18 000 vols annulés depuis jeudi. À Montreal, Ottawa et Toronto, même les Canadiens les plus endurcis se plaignaient du froid et des coupures d'électricité.

Dans le Kentucky, un détenu qui était parvenu à s’échapper de sa prison dimanche a préféré se rendre à la police pour échapper au froid (-20° C).

Une quinzaine de personnes sont mortes à cause du froid depuis le début de l'année, dont quatre hommes de 48 à 63 ans victimes, ce week-end à Chicago, d'une crise cardiaque alors qu'ils déneigeaient devant chez eux. Le corps d'une femme de 90 ans a également été découvert dans la neige près de sa voiture, lundi, dans l'Ohio .

Les températures devraient commencer à remonter mercredi selon la météo nationale.

Avec AFP

Première publication : 08/01/2014

  • INTEMPÉRIES

    Vague de froid : les États-Unis paralysés par le "Polar Vortex"

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Par -28°C, les footballeurs américains sont sur le terrain

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    En images : un froid polaire s'abat sur le nord-est des États-Unis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)