Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des émeutes éclatent au Gabon après l'annonce de la victoire de justesse d'Ali Bongo

En savoir plus

LE DÉBAT

Brésil : Clap de fin pour Dilma Rousseff (2ème partie)

En savoir plus

LE DÉBAT

Brésil : Clap de fin pour Dilma Rousseff (1ère partie)

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Offensive turque en Syrie : le casse-tête de Washington

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Venise, ses gondoles, ses canaux et... son cinéma !

En savoir plus

FOCUS

Crise des migrants : la rue, point de passage obligé pour les demandeurs d'asile à Paris?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

FACE À FACE

La démission de Macron, un nouveau coup dur pour Hollande

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, Macron tua le père"

En savoir plus

Economie

La mine d'or de Didier Drogba

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 09/01/2014

La star ivoirienne du ballon rond est entrée au capital d’une société qui exploite une mine d’or en Côte d’Ivoire. C’est le premier investissement connu de l’attaquant de Galatasaray, 25e footballeur le plus riche au monde.

Si Didier Drogba n’a jamais décroché le ballon d’Or, il possède désormais une participation dans une mine d’or. Le footballeur star du club de Galatasaray a acquis, mercredi 8 janvier, 5 % des parts de la Société des mines d’Ity (SMI), qui exploite un gisement dans le l’ouest de la Côte d’Ivoire. Cet investissement, dont le montant n’a pas été révélé, intervient dans le cadre de la privatisation partielle de cette société.

“Je suis content d’avoir signé avec l’État, c’est un geste fort. Je pense qu’il faut montrer le chemin aux Ivoiriens”, s’est félicité le footballeur de 35 ans, à la fois symbole et modèle dans son pays d’origine. Avec cet investissement, Didier Drogba se retrouvera côte à côte avec le magnat égyptien des télécoms Naguib Sawiris. Ce dernier est, en effet, le patron de la société minière La Manche - ex-filiale d’Areva - qui est l’actionnaire majoritaire de la SMI depuis 2013.

La Côte d’Ivoire peut espérer que l’entrée au capital de la SMI de Didier Drogba serve de déclencheur. Le pays cherche, en effet, à développer son secteur minier. Comme le rappelle le quotidien économique “Les Échos”, ce secteur ne représente environ que 5 % du PIB de ce pays d'Afrique de l'Ouest et le président Alassane Ouattara espère faire du pays un marché minier de première envergure.

Une fortune estimée à 30 millions d’euros

Pour Didier Drogba, cet investissement représente le premier pas connu dans les affaires, hors du monde du ballon rond. Ce "footballo-centrisme" n'a pas empêché l’attaquant ivoirien d’être, en 2013, l’un des 50 footballeurs les plus riches au monde. D’après le classement annuel du site spécialisé Goal, il pointe à la 25e position avec une fortune estimée de 30 millions d’euros. Une somme considérable amassée au fil des contrats juteux avec des clubs prestigieux comme Chelsea [8 millions d’euros annuels] ou riches tel que le Shanghai Shenuha, où son salaire annuel s’élevait à 12 millions d’euros. À Galatasaray, où il évolue actuellement, Didier Drogba perçoit 10 millions d’euros annuels.

La star est aussi très courtisée par les sponsors. Il est ainsi lié à Pepsi, Orange, Nike, l'éditeur de jeux vidéo Konami ou encore Samsung. Mais comme le rappelle le site Goal, la majeure partie des revenus qu’il tire de ses contrats publicitaires sont reversés à des œuvres de charité. Didier Drogba a d’ailleurs mis en place une fondation - dans laquelle il a investi 1,2 million d’euros en 2012. Pour le reste, le footballeur dispose depuis 2006 d’une société londonienne, Clubnote, dont les actifs s’élevaient à 737 000 euros en 2011.

Première publication : 09/01/2014

  • FOOTBALL

    Hommage à Mandela : pas de sanction pour Drogba et Eboué

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Drogba, le retour du champion

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Didier Drogba désigné meilleur joueur de l'histoire de Chelsea

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)