Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

Afrique

La transition se poursuit en Tunisie avec la démission du Premier ministre

© AFP - Le Premier ministre Larayedh et le président Marzouki

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/01/2014

Ali Larayedh, le Premier ministre tunisien issu des rangs du parti islamiste Ennahda, a officiellement annoncé sa démission, jeudi, conformément à un accord signé par la classe politique du pays.

Conformément à un accord négocié par la classe politique, le Premier ministre tunisien, Ali Larayedh, a officiellement annoncé sa démission jeudi 9 janvier. Et ce, afin de permettre l'entrée en fonction d'un gouvernement provisoire chargé d'expédier les affaires courantes jusqu'aux élections, prévues en 2014 et censées sortir la Tunisie de longs mois de crise.

"Je vais présenter cet après-midi la démission du gouvernement au président [Moncef Marzouki, NDLR], a déclaré, quelques heures auparavant à la télévision nationale, le Premier ministre issu des rangs du parti islamiste Ennahda. Nous avons assumé nos responsabilités dans des conditions très difficiles, nous avons travaillé dans l'intérêt du pays et nous respectons nos engagements", a-t-il souligné.

La Constituante ayant formé tard mercredi soir une instance électorale et la Constitution étant en cours d'adoption, les conditions fixées dans un accord préalable co-signé par l'essentiel de la classe politique du pays étaient réunies pour la démission de Ali Larayedh.
 
Le favori pour lui succéder, d'ici une quinzaine de jours, est le ministre sortant de l'Industrie, Mehdi Jomaâ, qui devra former un cabinet intérimaire d'indépendants devant conduire la Tunisie jusqu'à des élections en 2014. Elles devraient se tenir après l’adoption de la Loi fondamentale, qui devra recueillir les votes des deux-tiers des députés, faute de quoi un référendum sera organisé.
 
Avec AFP

Première publication : 09/01/2014

  • TUNISIE

    L'égalité entre hommes et femmes inscrite dans la Constitution tunisienne

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Constitution tunisienne : les premiers articles adoptés, la charia rejetée

    En savoir plus

  • le débat de France 24

    Tunisie, 3 ans après Sidi Bouzid : Où en est la révolution? (partie 1)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)