Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

DÉBAT

L'Allemagne à la rescousse du budget français ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Confusion autour de la tenue du procès de Simone Gbagbo mercredi

    En savoir plus

  • Un présumé terroriste canadien abattu après avoir fauché deux militaires

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ligue des Champions : à Nicosie, le PSG veut consolider sa première place

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

Moyen-Orient

Après les combats, les habitants de Fallouja reviennent peu à peu chez eux

© Capture d'écran

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/01/2014

Après la prise de la ville par les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), les habitants de Fallouja qui avaient fui les violents combats commencent à retourner chez eux.

La vie reprend doucement son cours à Fallouja. Les habitants qui avaient fuit les combats entre l'armée et les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont commencé samedi 11 janvier à regagner peu à peu la ville toujours tenue par des insurgés armés. Les combats, mais aussi le manque d'approvisionnement en eau, en nourriture et en carburant, avaient poussé 13 000 familles à fuir Fallouja vers les provinces voisines. La plupart des commerces ont rouvert sous le contrôle d'hommes armés : des membres de l'EIIL mais aussi des membres de tribus hostiles au gouvernement.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a apporté vendredi son soutien au gouvernement irakien, dominé par les chiites, dans sa lutte pour reprendre Fallouja ainsi que la ville proche de Ramadi dont plusieurs quartiers avaient également été pris la semaine dernière par l'EIIL.

La police et des tribus étaient parvenus vendredi à reprendre aux mains des djihadistes deux quartiers de Ramadi, une ville 40 kilomètres plus à l'ouest, chef-lieu de la province d'Al-Anbar, frontalière de la Syrie. C'est la première fois que des hommes armés prennent aussi ouvertement le contrôle de zones urbaines depuis l'insurrection qui a suivi l'invasion américaine de 2003.

Tensions entre sunnites et chiites

À Fallouja, un responsable religieux, cheikh Abdulhamid Jadua, a appelé vendredi lors de la prière hebdomadaire les cheikhs de la région à intervenir pour résoudre la crise, tout en prévenant que le gouvernement ne devait pas "avoir recours à l'armée pour les combats à l'intérieur des villes".

Après avoir déployé des renforts tout autour de la ville, l'armée a de son côté assuré qu'elle ne mènerait pas d'assaut dans l'immédiat, pour éviter des victimes civiles.

Une attaque contre Fallouja risque d'aggraver les tensions entre la minorité sunnite et le gouvernement, et constitue un défi de taille pour les forces gouvernementales qui n'ont encore jamais mené une opération de cette ampleur depuis le départ des derniers soldats américains il y a deux ans.

La crise à Al-Anbar et la persistance d'un niveau élevé de violences dans le reste du pays constituent l'une des menaces les plus importantes pour le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki, au pouvoir depuis huit ans, à quelques mois des élections législatives prévues en avril.

Avec AFP
 

Première publication : 11/01/2014

  • IRAK

    Offensive de l'armée irakienne pour reprendre le contrôle de la province d'Anbar

    En savoir plus

  • IRAK

    L’Irak en ordre de bataille pour reprendre Fallouja à Al-Qaïda

    En savoir plus

  • IRAK

    La ville irakienne de Fallouja sous contrôle total d'Al-Qaïda

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)