Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez.... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Moyen-Orient

Après les combats, les habitants de Fallouja reviennent peu à peu chez eux

© Capture d'écran

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/01/2014

Après la prise de la ville par les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), les habitants de Fallouja qui avaient fui les violents combats commencent à retourner chez eux.

La vie reprend doucement son cours à Fallouja. Les habitants qui avaient fuit les combats entre l'armée et les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont commencé samedi 11 janvier à regagner peu à peu la ville toujours tenue par des insurgés armés. Les combats, mais aussi le manque d'approvisionnement en eau, en nourriture et en carburant, avaient poussé 13 000 familles à fuir Fallouja vers les provinces voisines. La plupart des commerces ont rouvert sous le contrôle d'hommes armés : des membres de l'EIIL mais aussi des membres de tribus hostiles au gouvernement.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a apporté vendredi son soutien au gouvernement irakien, dominé par les chiites, dans sa lutte pour reprendre Fallouja ainsi que la ville proche de Ramadi dont plusieurs quartiers avaient également été pris la semaine dernière par l'EIIL.

La police et des tribus étaient parvenus vendredi à reprendre aux mains des djihadistes deux quartiers de Ramadi, une ville 40 kilomètres plus à l'ouest, chef-lieu de la province d'Al-Anbar, frontalière de la Syrie. C'est la première fois que des hommes armés prennent aussi ouvertement le contrôle de zones urbaines depuis l'insurrection qui a suivi l'invasion américaine de 2003.

Tensions entre sunnites et chiites

À Fallouja, un responsable religieux, cheikh Abdulhamid Jadua, a appelé vendredi lors de la prière hebdomadaire les cheikhs de la région à intervenir pour résoudre la crise, tout en prévenant que le gouvernement ne devait pas "avoir recours à l'armée pour les combats à l'intérieur des villes".

Après avoir déployé des renforts tout autour de la ville, l'armée a de son côté assuré qu'elle ne mènerait pas d'assaut dans l'immédiat, pour éviter des victimes civiles.

Une attaque contre Fallouja risque d'aggraver les tensions entre la minorité sunnite et le gouvernement, et constitue un défi de taille pour les forces gouvernementales qui n'ont encore jamais mené une opération de cette ampleur depuis le départ des derniers soldats américains il y a deux ans.

La crise à Al-Anbar et la persistance d'un niveau élevé de violences dans le reste du pays constituent l'une des menaces les plus importantes pour le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki, au pouvoir depuis huit ans, à quelques mois des élections législatives prévues en avril.

Avec AFP
 

Première publication : 11/01/2014

  • IRAK

    Offensive de l'armée irakienne pour reprendre le contrôle de la province d'Anbar

    En savoir plus

  • IRAK

    L’Irak en ordre de bataille pour reprendre Fallouja à Al-Qaïda

    En savoir plus

  • IRAK

    La ville irakienne de Fallouja sous contrôle total d'Al-Qaïda

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)