Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Moyen-Orient

Après les combats, les habitants de Fallouja reviennent peu à peu chez eux

© Capture d'écran

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/01/2014

Après la prise de la ville par les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), les habitants de Fallouja qui avaient fui les violents combats commencent à retourner chez eux.

La vie reprend doucement son cours à Fallouja. Les habitants qui avaient fuit les combats entre l'armée et les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont commencé samedi 11 janvier à regagner peu à peu la ville toujours tenue par des insurgés armés. Les combats, mais aussi le manque d'approvisionnement en eau, en nourriture et en carburant, avaient poussé 13 000 familles à fuir Fallouja vers les provinces voisines. La plupart des commerces ont rouvert sous le contrôle d'hommes armés : des membres de l'EIIL mais aussi des membres de tribus hostiles au gouvernement.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a apporté vendredi son soutien au gouvernement irakien, dominé par les chiites, dans sa lutte pour reprendre Fallouja ainsi que la ville proche de Ramadi dont plusieurs quartiers avaient également été pris la semaine dernière par l'EIIL.

La police et des tribus étaient parvenus vendredi à reprendre aux mains des djihadistes deux quartiers de Ramadi, une ville 40 kilomètres plus à l'ouest, chef-lieu de la province d'Al-Anbar, frontalière de la Syrie. C'est la première fois que des hommes armés prennent aussi ouvertement le contrôle de zones urbaines depuis l'insurrection qui a suivi l'invasion américaine de 2003.

Tensions entre sunnites et chiites

À Fallouja, un responsable religieux, cheikh Abdulhamid Jadua, a appelé vendredi lors de la prière hebdomadaire les cheikhs de la région à intervenir pour résoudre la crise, tout en prévenant que le gouvernement ne devait pas "avoir recours à l'armée pour les combats à l'intérieur des villes".

Après avoir déployé des renforts tout autour de la ville, l'armée a de son côté assuré qu'elle ne mènerait pas d'assaut dans l'immédiat, pour éviter des victimes civiles.

Une attaque contre Fallouja risque d'aggraver les tensions entre la minorité sunnite et le gouvernement, et constitue un défi de taille pour les forces gouvernementales qui n'ont encore jamais mené une opération de cette ampleur depuis le départ des derniers soldats américains il y a deux ans.

La crise à Al-Anbar et la persistance d'un niveau élevé de violences dans le reste du pays constituent l'une des menaces les plus importantes pour le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki, au pouvoir depuis huit ans, à quelques mois des élections législatives prévues en avril.

Avec AFP
 

Première publication : 11/01/2014

  • IRAK

    Offensive de l'armée irakienne pour reprendre le contrôle de la province d'Anbar

    En savoir plus

  • IRAK

    L’Irak en ordre de bataille pour reprendre Fallouja à Al-Qaïda

    En savoir plus

  • IRAK

    La ville irakienne de Fallouja sous contrôle total d'Al-Qaïda

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)