Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Sofia Amara, auteur d'"Infiltrée dans l'enfer syrien"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : bras de fer pour le Sénat

En savoir plus

SUR LE NET

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Fraude fiscale : 80 pays s'engagent contre le secret bancaire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La rançon de la gloire"

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DSK, une mauvaise passe sans fin"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Au Burkina Faso, la rue défie Campaoré

En savoir plus

FRANCE

Karachi : la Cour de justice de la République jugée compétente sur Balladur

© AFP/Archives

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/01/2014

Le parquet de Paris a estimé, ce lundi, que la Cour de justice de la République (CJR) est compétente pour juger, le cas échéant, les anciens ténors de la droite, Edouard Balladur et François Léotard, dans le cadre de l'affaire Karachi.

Le parquet de Paris a estimé, ce lundi, que la poursuite des investigations susceptibles de conduire à une mise en cause de l’ancien Premier ministre Edouard Balladur et de l’ex-ministre de la Défense François Léotard dans l'affaire Karachi "devra se dérouler devant" la Cour de justice de la République (CJR).

Le mois dernier, les juges financiers Roger Le Loire et Renaud van Ruymbeke, en charge de cette affaire, avaient sollicité l'avis du procureur de la République, François Molins, sur la compétence de la CJR, l'organe chargé d'enquêter et de juger des ministres pour des actes commis pendant l'exercice de leur fonction. Ils pourraient par conséquent prochainement délivrer une ordonnance d'incompétence sur les deux hommes politiques et transmettre leurs dossiers à la CJR.

Les magistrats estiment avoir accumulé suffisamment d'indices graves et concordants contre les deux anciens ministres, sur les dessous de plusieurs contrats d'armement passés dans les années 1990.

Les juges enquêtent sur un éventuel détournement de fonds destiné à financer la campagne présidentielle d'Edouard Balladur, en 1995, et sur un financement de celle-ci par les fonds secrets de Matignon.

Comprendre l'affaire Karachi en quelques clics

L'attentat de Karachi, le 8 mai 2002 au Pakistan, qui a coûté la vie à 15 personnes dont 11 ouvriers français de la DCN, est l'objet d'une enquête distincte du juge antiterroriste Marc Trevidic.

La thèse d'un attentat islamiste avait longtemps été privilégiée, avant que le magistrat ne réoriente l'enquête en 2009 vers l'hypothèse de représailles à l'arrêt du versement de commissions liées à des contrats d’armement avec le Pakistan.

 

 

Première publication : 13/01/2014

  • FRANCE

    Affaire Karachi : Ziad Takieddine retourne en prison

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Karachi : trois magistrats autorisés à enquêter sur Sarkozy

    En savoir plus

  • AFFAIRE KARACHI

    Financement de la campagne de 1995 : deux proches de Balladur mis en examen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)