Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

SPORT

Ballon d’Or : pourquoi Cristiano Ronaldo est le grand favori

© AFP / Le Portugais Cristiano Ronaldo en lice pour le Ballon d'Or 2013

Vidéo par Sylvain MORNET

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 13/01/2014

Le nom du lauréat du Ballon d’Or 2013 sera connu lundi en fin de journée. Trois joueurs sont en lice : le Français Franck Ribéry, l’Argentin Lionel Messi et le Portugais Cristiano Ronaldo. L’attaquant du Real Madrid est le grand favori. Explications.

Suivez la cérémonie de remise du Ballon d'Or en direct sur notre site à partir de 18 heures (heure de Paris).

La Fédération internationale de football (Fifa) et "France Football" vont remettre, lundi 13 janvier à Zurich, le Ballon d’Or 2013. Trois joueurs sont encore en lice pour obtenir cette récompense honorifique : le Français du Bayern Munich Franck Ribéry, l’Argentin du FC Barcelone Lionel Messi et le Portugais du Real Madrid Cristiano Ronaldo. CR7, déjà sacré en 2008, fait figure de grand favori.

Il faut dire qu’avec 67 buts marqués en 2013 (jusqu’au 29 novembre, date de clôture des votes), le Portugais affole les statistiques. Cette saison, il en est déjà à 29 réalisations pour 22 matchs disputés (Liga et Ligue des champions). Aucun des deux autres protagonistes n’approche de telles statistiques. Lionel Messi, freiné par des blessures depuis cet été, en est à 14 buts en 14 matchs disputés (Liga et Ligue des champions). Franck Ribéry en est lui à 9 buts en 18 matchs (Bundesliga et Ligue des champions).

"Je mérite de gagner le Ballon d'Or chaque année"

"Je suis sur le podium depuis six ans, ce n'est pas un hasard", a déclaré Cristiano Ronaldo dans les colonnes du journal "A Bola" fin décembre. "Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Si je mérite de le gagner ? Peut-être, comme l'an dernier ou il y a deux ans. Je crois que je mérite de gagner le Ballon d'Or chaque année. J'aimerais le gagner à chaque fois, mais je sais que ça ne dépend pas de moi", a-t-il ajouté.

"Je suis convaincu que Cristiano Ronaldo va gagner le Ballon d'Or parce que je considérerais comme une injustice qu'il ne le gagne pas, alors que tout le monde sait qu'il est le meilleur du monde", a ajouté son président Florentino Perez.

Au niveau des statistiques, Cristiano Ronaldo est imbattable. Seul hic : son palmarès en 2013 est vierge de tout titre. Un handicap vis-à-vis notamment du Français Franck Ribéry qui a tout gagné ou presque l’an dernier. Le Bavarois du Bayern Muncih a réussi un quintuplé inédit : Coupe d’Allemagne, Bundesliga, Ligue des champions, Supercoupe d’Europe et Mondial des clubs. Il a également été sacré meilleur joueur de Bundesliga et meilleur joueur UEFA de l'année devant Messi et Ronaldo.

Mais voilà, jusqu'en 2009, le Ballon d'Or était désigné par un panel international de journalistes. Ceux-ci ont toujours privilégié le joueur s’étant montré le plus décisif au cours de l’année, celui qui avait obtenu le plus de trophées avec son équipe. Or la fusion du Ballon d'Or "France Football" avec le titre du meilleur footballeur Fifa de l’année s'est clairement faite au détriment du joueur qui a connu le plus de succès. Dorénavant, le panel de votants est constitué des 209 sélectionneurs des pays membres de la Fifa, des 209 capitaines des sélections ainsi que d'un panel de 209 journalistes représentant les pays qui composent la Fifa.

Ce changement de mode de scrutin est à l'origine du quadruple sacre de Lionel Messi, quand bien même en 2010 les journalistes avaient voté pour le Néerlandais Wesley Sneijder (finaliste de la Coupe du monde et auteur d’un triplé avec l’Inter Milan). C’est également cette fusion qui a empêché un Espagnol d’être sacré alors que la Roja remportait l’Euro-2008 et 2012 et la Coupe du monde 2010. Et c'est pour cette même raison que Cristiano Ronaldo devrait être sacré devant Franck Ribéry, car le Ballon d'Or a désormais pris l'habitude de récompenser le meilleur joueur du monde.

Un report du vote favorable à Cristiano Ronaldo

Même si l’attaquant du Real Madrid n'a remporté aucun titre l’an dernier, il a cristallisé tous les regards fin 2013. Tout d'abord à son corps défendant, lorsque le président de la Fifa, Sepp Blatter, s'est moqué de lui, le décrivant "comme un commandant sur un terrain" tout en le mimant sous les traits d'un militaire, avant d'indiquer qu'il penchait personnellement pour Lionel Messi. Des déclarations qui n’ont pas manqué de susciter la polémique et qui ont fait dire à beaucoup que la Fifa favorisait l’Argentin.

Comme pour apaiser les tensions nées de ces déclarations, la Fifa a décidé de repousser de 15 jours la fin du scrutin pour désigner le prochain Ballon d'Or (du 15 au 29 novembre). Un changement bénéfique pour Cristiano Ronaldo, car il a permis de prendre en compte le fracassant triplé du Portugais en barrage retour au Mondial-2014 le 19 novembre (3-2 contre la Suède, après avoir déjà inscrit l'unique but de l'aller).

Officiellement, cette extension du vote était due à un "faible nombre de réponses de sélectionneurs, capitaines des équipes nationales et de représentants des médias" reçu, avait expliqué un porte-parole de la Fifa le 20 novembre dernier, précisant que les votes déjà effectués pouvaient être modifiés jusqu'à la nouvelle date de clôture. De quoi donc favoriser encore un peu plus CR7 dans sa course au Ballon d’Or.

Première publication : 13/01/2014

  • FOOTBALL - FIFA

    Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et Franck Ribéry en lice pour le Ballon d’Or

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ballon d'Or : Un coup de pouce de la Fifa à Ronaldo ?

    En savoir plus

  • BALLON D’OR 2013

    La Fifa dévoile une liste de 23 prétendants sans surprise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)