Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Evasion fiscale : Juncker est-il crédible en "Monsieur propre" ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Harlem Désir, Secrétaire d'État aux Affaires européennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Beyonce fait le buzz avec son clip "fait-maison"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Laisser aux Arabes le temps de découvrir ce que c’est que la démocratie"

En savoir plus

SUR LE NET

Un livre sur la poupée Barbie indigne la Toile américaine

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

François Hollande revient à Florange

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dialogue de sourds ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mythes fracassés de la présidence Hollande"

En savoir plus

SPORT

L'autre Ballon d'Or dont personne ne parle

© http://fr.fifa.com

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 13/01/2014

Messi, Ronaldo et Ribéry ne seront pas les seuls à attendre, lundi, les résultats de la cérémonie du Ballon d'Or. Un trophée féminin est également en lice. L'allemande Nadine Angerer, la brésilienne Marta et l'américaine Abby Wambach sont finalistes.

Lors de la cérémonie de remise du prestigieux Ballon d’Or, lundi 13 janvier à Zurich, tous les regards seront rivés sur les trois finalistes Cristiano Ronaldo, Franck Ribéry et Lionel Messi. Mais dans le public, trois sportives attendront également avec anxiété la remise du prix de la meilleure joueuse : l’Américaine Abby Wambach, l’Allemande Nadine Angerer et la Brésilienne Marta. Peu médiatisées par rapport à leurs homologues masculins, ces trois footballeuses affichent pourtant un palmarès remarquable.

Du haut de son 1m80, Abby Wambach fait une nouvelle fois figure de favorite. Après avoir remporté le titre de meilleure joueuse Fifa en 2012, l’attaquante a encore fait une très belle saison en 2013 en inscrivant 11 buts en 19 rencontres. Vedette de l’équipe de Western New York Flash, elle a mené son équipe jusqu’en finale de la National Women’s Soccer League, où elle s’est inclinée 2-0 face aux Portland Torns.

Mais Abby Wambach a surtout marqué l’histoire du football féminin en inscrivant le 20 juin dernier un quadruplé avec la sélection américaine au cours d’un match contre la Corée du Sud. Grâce à cette performance, elle est devenue la meilleure buteuse de l’équipe américaine, hommes et femmes confondus, avec un total de 160 buts. Médaillée d’or à deux reprises aux Jeux olympiques (2004 et 2012), la footballeuse de 33 ans est une star reconnue dans son pays. Malgré ce succès, l’Américaine native de Rochester a toujours essayé de garder les pieds sur terre. "Ai-je réussi de grandes choses dans ma vie? Oui bien sûr, mais c’est pour moi. Je ne pense pas être la meilleure de tous les temps, mais j’ai fait tout ce que j’ai pu jusqu’à présent pour aider mon équipe à remporter des matches”, expliquait-elle en juin dernier dans une interview au site Buffalo.com.

Un nouveau règne pour Nadine Angerer

Le doublé d’Abby Wambach pourrait toutefois être contrarié par la performance de l’allemande Nadine Angerer. La gardienne de la Mannschaft a montré cette année qu’elle était l’une des meilleures joueuses au monde. Grâce à son extraordinaire prestation en finale de l’Euro où elle a arrêté deux penalties lors des tirs au but face à la Norvège, elle a permis à son équipe de se hisser au sommet du football européen. Cet exploit individuel lui a d’ailleurs fait remporter le tout premier titre de joueuse européenne de l’année de l’UEFA.

Dans sa collection de trophées, Nadine Angerer compte déjà deux Coupes du monde, ainsi que cinq sacres européens. Exilée en Australie où elle joue pour l’équipe de Brisbane Roar, la gardienne de 35 ans ne se met pas la pression pour le Ballon d’Or. "Je serais bien sûr heureuse de le remporter, mais je ne serais pas déçue si l’inverse se produisait. D’autant plus que les critères ne sont pas vraiment clairs. Comment pouvez-vous comparer une gardienne de but à une attaquante ?", s'est-elle interrogée sur le site allemand Frankfurter Rundschau.

La présentation des trois finalistes


La surprise Marta ?

La brésilienne Marta apparaît, pour sa part, comme une "outsider" dans la course au Ballon d’Or. Celle qui est surnommée "la Pelé en jupe" compte déjà cinq titres de meilleure joueuse au monde (2006, 2007, 2008, 2009 et 2010) dans son palmarès, mais elle n’a pas particulièrement brillé cette saison. L’attaquante vedette du club suédois de Tyreso a seulement permis à son équipe d’accéder pour la première fois aux quarts de finale de la Ligue des Champions.

Co-meilleure buteuse de l’histoire de la Coupe du monde féminine avec 14 réalisations, la magicienne du foot n’a toutefois rien perdu de son talent. À 27 ans, la Brésilienne, qui est la seule joueuse à avoir son empreinte de pied au mythique stade du Maracana, inspire encore ses coéquipières. "Marta a toujours été mon idole sur le terrain. Elle est toujours présente quand l’équipe a besoin d’elle et elle marque des buts importants", résumait récemment Veronica Boquete du club de Tyreso sur le site de la Fifa.

Première publication : 13/01/2014

  • BALLON D'OR

    Abby Wambach, la Lionel Messi au féminin

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ballon d’Or : pourquoi Cristiano Ronaldo est le grand favori

    En savoir plus

  • FOOTBALL - FIFA

    Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et Franck Ribéry en lice pour le Ballon d’Or

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)