Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ingérence : Les poupées russes du mensonge

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : lancement du parti unifié RHDP

En savoir plus

LE DÉBAT

Helsinki : Et Trump céda à Poutine...

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival d'Avignon : les questions de genre sur le devant de la scène

En savoir plus

FOCUS

Le bois de chêne menacé en France ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Retour triomphal des Bleus : "Une histoire de France"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Rencontre avec Poutine : la "trahison ouverte" de Trump

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Mondial-2018 : la sacre des Bleus profite à la Française des Jeux

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec L'Impératrice, la "French touch" fait des petits

En savoir plus

Culture

Golden Globes : "American Bluff" rafle la mise, "La Vie d'Adèle" repart bredouille

© AFP | L'équipe du film "American Bluff"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/01/2014

Le film "American Bluff" a été le grand gagnant de la cérémonie des Golden Globes avec trois récompenses, alors que le favori "12 Years a Slave" n'en a reçu qu'une. Le long-métrage français "La Vie d'Adèle" est, en revanche, reparti sans trophée.

Le thriller loufoque "American Bluff" a été l'œuvre la plus récompensée, dimanche 12 janvier, lors de la 71e cérémonie des Golden Globes à Los Angeles. Le film du réalisateur américain David O.Russel, qui met en scène de faux artistes engagés comme informateurs par le FBI dans les années 1970, a reçu trois trophées dont celui de la meilleure comédie. Les deux actrices Jennifer Lawrence (second rôle) et Amy Adams (actrice de comédie) ont également été distinguées.

"Je tremble tellement. Ne me faites plus jamais ça : cela fait trop peur. Merci, merci !", a déclaré Jennifer Lawrence, qui avait déjà remporté le Golden Globe de la meilleure actrice de comédie l'an dernier pour "Happiness Therapy".

La statuette du meilleur réalisateur est revenue au mexicain Alfonson Cuaron pour "Gravity", où Sandra Bullock se retrouve seule dans l'espace. Leonardo Di Caprio a, pour sa part, remporté le second Golden Globe de sa carrière en recevant celui du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie pour son rôle d'agent de change dans "Le loup de Wall Street". "Dans l'histoire du cinéma, vous serez considéré comme l'un des plus grands artistes de tous les temps", a affirmé Di Caprio en rendant hommage au réalisateur du film Martin Scorsese.

Déception pour la France

Les Français n'ont, en revanche, pas brillé lors de cette soirée. Nominée dans la catégorie "meilleur film en langue étrangère", la Palme d'or du dernier festival de Cannes "La Vie d'Adèle" a été battue par le film italien "La Grande bellezza". L'actrice Julie Delpy, qui était présente dans la catégorie meilleure actrice pour le rôle de Céline dans "Before Midnight", a été de son côté éclipsée par Amy Adams.

Déception aussi pour "12 Years a Slave". Nominé à sept reprises, ce film, qui raconte l'histoire vraie d'un Noir libre enlevé et arrivé comme esclave aux États-Unis avant la guerre de sécession, n'a finalement reçu que le prix du meilleur drame.

Un prix spécial pour Woody Allen

Le long-métrage "Dallas Buyers Club" sur des malades du sida a remporté deux statuettes. Matthew McConaughey, qui a perdu plus de 20 kilos pour ce film, a été sacré meilleur acteur dans un film dramatique, tandis que Jared Leto a reçu le prix du meilleur second rôle.

La cérémonie a aussi rendu hommage au réalisateur Woody Allen en lui remettant le "Cecil B. Demille" pour sa contribution au monde du spectacle. Il a en outre été récompensé à travers son actrice Cate Blanchett, déclarée meilleur actrice dans un film dramatique pour son rôle de bourgeoise dépressive dans "Blue Jasmine". "Merci de m'avoir choisie, au lieu de l'une des autres femmes extraordinaires qui sont dans cette salle ce soir", a-t-elle lancé en remerciant le mythique metteur en scène.

Côté télévision, la série culte "Breaking Bad" s'est encore une fois distinguée en remportant les titres de meilleur série dramatique et meilleur acteur pour Bryan Cranston. Le téléfilm "Ma vie avec Liberace" de Steven Soderbergh a ajouté de nouveaux prix à sa collection avec ceux du meilleur téléfilm et de meilleur acteur pour Michael Douglas.

 

Avec AFP et Reuters

Première publication : 13/01/2014

  • CINÉMA

    "Nymphomaniac", le pot-pourri érotico-porno de Lars von Trier

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Italie : l’affiche du film "12 Years a Slave", racisme ou maladresse ?

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Hollywood paré pour les Golden Globes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)