Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

FRANCE

"Les affaires privées se traitent en privé", affirme Hollande à la presse

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/01/2014

Lors de la conférence de presse semestrielle, François Hollande s'est engagé à apporter des clarifications sous peu sur son couple, suite à la publication d'informations faisant état d'une liaison du président avec une comédienne française.

"Valérie Trierweiler est-elle toujours la première dame de France?" Telle est la première question à laquelle le président français a dû répondre lors de sa conférence de presse mardi 14 janvier.

François Hollande est resté fidèle à la position qu'il a eue depuis la publication, la semaine dernière, par le magazine people "Closer" faisant état d'une liaison du chef de l'État avec Julie Gayet, une actrice française. "Les affaires privées se traitent en privé", a-t-il ainsi réaffirmé. 

Le chef de l'état a toutefois reconnu traverser avec son couple "des moments douloureux", et s'est engagé à clarifier la situation de son couple avant le 11 février, date à laquelle le couple présidentiel doit être reçu par Barack et Michelle Obama à la Maison Blanche.

Le président français a également affirmé qu’il ne poursuivrait pas le magazine "Closer" en justice, tout en exprimant son "indignation totale" face à l’étalage médiatique de sa vie privée.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 14/01/2014

  • FRANCE

    Hollande doit s'expliquer sur son projet économique... et sa vie privée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Vœux 2014 : François Hollande reconnaît des "impôts devenus trop lourds"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Valérie Trierweiler hospitalisée pour une durée indéterminée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)