Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le Parlement assouplit la loi sur la consommation de stupéfiants

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen et Emmanuel Macron présents à l'hommage au policier Xavier Jugelé

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'hommage à Xavier Jugelé émeut mais n'évite pas les polémiques

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Emmanuel Macron est soutenu par les marchés financiers"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Il y aura une nouvelle Europe, un nouveau traité"

En savoir plus

FOCUS

À la "Frontière Sud" du Mexique, où commence vraiment le mur contre les migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Reda Kateb, un Django Reinhardt qui nous parle d'aujourd'hui

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Travaillez, M. Macron"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La majorité des Français n'a pas de candidat au second tour"

En savoir plus

FRANCE

"Les affaires privées se traitent en privé", affirme Hollande à la presse

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/01/2014

Lors de la conférence de presse semestrielle, François Hollande s'est engagé à apporter des clarifications sous peu sur son couple, suite à la publication d'informations faisant état d'une liaison du président avec une comédienne française.

"Valérie Trierweiler est-elle toujours la première dame de France?" Telle est la première question à laquelle le président français a dû répondre lors de sa conférence de presse mardi 14 janvier.

François Hollande est resté fidèle à la position qu'il a eue depuis la publication, la semaine dernière, par le magazine people "Closer" faisant état d'une liaison du chef de l'État avec Julie Gayet, une actrice française. "Les affaires privées se traitent en privé", a-t-il ainsi réaffirmé. 

Le chef de l'état a toutefois reconnu traverser avec son couple "des moments douloureux", et s'est engagé à clarifier la situation de son couple avant le 11 février, date à laquelle le couple présidentiel doit être reçu par Barack et Michelle Obama à la Maison Blanche.

Le président français a également affirmé qu’il ne poursuivrait pas le magazine "Closer" en justice, tout en exprimant son "indignation totale" face à l’étalage médiatique de sa vie privée.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 14/01/2014

  • FRANCE

    Hollande doit s'expliquer sur son projet économique... et sa vie privée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Vœux 2014 : François Hollande reconnaît des "impôts devenus trop lourds"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Valérie Trierweiler hospitalisée pour une durée indéterminée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)