Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

FRANCE

"Les affaires privées se traitent en privé", affirme Hollande à la presse

© AFP

Vidéo par FRANCE 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/01/2014

Lors de la conférence de presse semestrielle, François Hollande s'est engagé à apporter des clarifications sous peu sur son couple, suite à la publication d'informations faisant état d'une liaison du président avec une comédienne française.

"Valérie Trierweiler est-elle toujours la première dame de France?" Telle est la première question à laquelle le président français a dû répondre lors de sa conférence de presse mardi 14 janvier.

François Hollande est resté fidèle à la position qu'il a eue depuis la publication, la semaine dernière, par le magazine people "Closer" faisant état d'une liaison du chef de l'État avec Julie Gayet, une actrice française. "Les affaires privées se traitent en privé", a-t-il ainsi réaffirmé. 

Le chef de l'état a toutefois reconnu traverser avec son couple "des moments douloureux", et s'est engagé à clarifier la situation de son couple avant le 11 février, date à laquelle le couple présidentiel doit être reçu par Barack et Michelle Obama à la Maison Blanche.

Le président français a également affirmé qu’il ne poursuivrait pas le magazine "Closer" en justice, tout en exprimant son "indignation totale" face à l’étalage médiatique de sa vie privée.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 14/01/2014

  • FRANCE

    Hollande doit s'expliquer sur son projet économique... et sa vie privée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Vœux 2014 : François Hollande reconnaît des "impôts devenus trop lourds"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Valérie Trierweiler hospitalisée pour une durée indéterminée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)