Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

L'Égypte étudie la possibilité de gracier les journalistes d’Al-Jazira

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Passer en force sur l'immigration aux États-Unis : l'amnésie des républicains

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au cœur de la centrale nucléaire de Téhéran

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Diplômés français : "Le rêve d'un job à l'étranger"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron relance le débat sur les 35 heures

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Présidence de l'UMP : Nicolas Sarkozy, toujours favori?

En savoir plus

DÉBAT

Égypte : le tournant al-Sissi ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Égypte : le tournant al-Sissi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Doutes sur l'identité du second bourreau de l'EI

En savoir plus

FRANCE

Hollande doit s'expliquer sur son projet économique... et sa vie privée

AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/01/2014

François Hollande tiendra, mardi, la troisième conférence de presse de son mandat, durant laquelle il tracera les grandes lignes du projet économique et social pour 2014. Le chef de l’État devra probablement aussi s'expliquer sur sa vie privée.

Mardi, à partir de 16h30, heure française, le président François Hollande tiendra la troisième conférence de presse de son mandat, au cours de laquelle le chef de l’État doit fixer le cap économique et social pour l’année 2014. Un rendez-vous qui intervient en pleine polémique après les récentes révélations sur sa vie privée.

Ce rituel médiatique se déroulera selon un schéma éculé : un discours liminaire d’une vingtaine de minutes puis une séance de questions qui couvrira la politique intérieure pendant au moins une heure. Une demi-heure devrait également être consacrée aux sujets internationaux.

Le chef de l’État devrait être seul, derrière un pupitre, faisant face au gouvernement, aux caméras et aux quelques 600 journalistes français et étrangers accrédités.

L’exercice de ce début d’année 2014 est particulièrement important pour François Hollande. Le président, malmené dans les sondages (24% d’opinions favorables selon OpinionWay et Ipsos), pourrait ne pas être en mesure de tenir son pari d'inverser la courbe du chômage dans les derniers mois de 2013. Les chiffres du mois de décembre doivent être publiés d’ici une dizaine de jours.

C’est cependant l’hospitalisation de la première dame, Valérie Trierweiler, après les révélations sur la vie privée du président, ces derniers jours, qui pourrait bien cristalliser l’attention. Lundi soir, elle était toujours sous la surveillance de ses médecins.

Vers une baisse des prélèvements sociaux ?

Au-delà de l’évocation de cette polémique, le chef de l’État devra également préciser les grandes lignes, la "méthode" et le calendrier du "pacte de responsabilité" qu'il avait souhaité nouer avec les entreprises dans ses voeux aux Français le 31 décembre.

Ce même jour, il avait jugé que les impôts étaient "trop lourds" et promis une baisse "à terme" des prélèvements. Il pourrait être amené, dès ce soir, à en préciser les modalités, ainsi que les futurs bénéficiaires.

Enfin, parmi les questions internationales, peu de thématiques ont jusqu’alors filtré, mais il est fort probable que François Hollande soit longuement interrogé sur l’intervention française en Centrafrique, alors que les opérations de stabilisation entamées peinent à endiguer le conflit.

Avec AFP

Première publication : 14/01/2014

  • Revue de presse nationale

    "Exercice de style"

    En savoir plus

  • LA SEMAINE DE L'ECO -1ère partie

    François Hollande : le virage social-libéral ?

    En savoir plus

  • Un oeil sur les médias

    Hollande fragilisé avant sa conférence de presse

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)