Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Gaza : l'ONU tente de formaliser une trêve fragile

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

EUROPE

Russie : un journaliste américain expulsé et interdit de séjour

© Site officiel de David Satter

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/01/2014

Les autorités russes ont confirmé mardi avoir expulsé le journaliste américain David Satter, arguant que ce dernier avait enfreint la loi migratoire russe. Le journaliste était connu pour ne pas ménager Vladimir Poutine dans ses écrits.

Un journaliste américain, auteur de plusieurs livres sur la Russie et l'Union soviétique dans lesquels il n'épargne pas Vladimir Poutine, a annoncé mardi 14 janvier avoir été expulsé de Russie.

David Satter, ancien correspondant du "Financial Times" à Moscou, a indiqué sur son compte Twitter qu'il était de retour dans la capitale russe depuis le mois de septembre lorsqu'il s'est vu interdire, en décembre, l'entrée sur le territoire russe après un reportage en Ukraine. Il travaillait en tant que consultant pour Radio Free Europe/Radio Liberty.

Le ministère russe des Affaires étrangères, qui octroie les accréditations aux journalistes étrangers, n'a pas souhaité faire de commentaire.

"Son visa a expiré le 21 novembre et le tribunal a ordonné son expulsion", a en revanche confirmé une porte-parole du tribunal de Moscou qui a étudié son cas, précisant que la justice avait été saisie par les services de l'immigration. Selon la porte-parole, David Satter a violé à plusieurs reprises les règles russes en matière de visas.

Le journaliste "s'est vu refuser un visa à entrées multiples en raison de violations grossières de la loi migratoire russe. Ce citoyen américain a de facto séjourné illégalement en Russie du 22 au 26 novembre 2013", a en effet indiqué de son côté le ministère russe des Affaire étrangères dans un communiqué.

"Il est interdit d'accès en Russie pour cinq ans à partir de son expulsion" le 4 décembre dernier.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 14/01/2014

  • RUSSIE

    Attentats à Volgograd : une "gifle" pour Poutine

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Les Pussy Riot toujours déterminées à lutter contre Poutine

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Vladimir Poutine déclare qu'il va gracier l'opposant Mikhaïl Khodorkovski

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)