Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les séparatistes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

Rebsamen: Hollande "va prendre ses risques"

AFP

François Rebsamen, président du groupe PS au Sénat, ami proche du chef de l'Etat, a assuré mardi que ce dernier allait

François Rebsamen, président du groupe PS au Sénat, ami proche du chef de l'Etat, a assuré mardi que ce dernier allait "prendre ses risques".Francois Rebsamen et François Hollande le 11 mars 2013 à Dijon

François Rebsamen, président du groupe PS au Sénat, ami proche du chef de l'Etat, a assuré mardi que ce dernier allait "prendre ses risques".

Interrogé par RTL à quelques heures de la troisième conférence de presse du président François Hollande, sur les inflexions économiques et sociales esquissées lors des v?ux présidentiels, le sénateur-maire de Dijon a assuré : "C'est un social-démocrate. Il a au c?ur deux choses : d'abord le dialogue social" et puis "le pragmatisme". "En matière économique aujourd'hui, il faut sortir des dogmes, recréer un cercle vertueux qui commence par la confiance et continue par l'investissement".

Ce pragmatisme, "François Hollande l'a saisi, perçu" et "il va prendre ses risques", selon M. Rebsamen. "Il va continuer, ce n'était pas des mots en l'air". "Il faut faire confiance aux entreprises, faire dans le donnant-donnant, la contrepartie".

M. Hollande doit expliquer mardi après-midi le "pacte de responsabilité" (baisse des charges contre emplois) qu'il propose aux entreprises, mais aussi la fiscalité et les baisses des dépenses publiques.

François Rebsamen a également souhaité la disparition de la notion de "première dame" de France, pratique "surannée" qui doit "être bannie". Sur RTL, le sénateur-maire de Dijon a jugé que l'épisode Gayet-Closer-Trierweiler - dont il a déploré "la violence" et qui l'a "choqué" - devait faire repenser ce rôle.

"Il y a une réflexion que doit avoir le président de la République sur le rôle et la place de la personne avec laquelle il vit, ce qu'on appelle, parce c'est le cas, la première dame de France". "Je pense qu'il n'y a pas de première dame en France. Ce sont des pratiques surannées, désuètes, et qui devraient être bannies".

Première publication : 14/01/2014