Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

Soudan du Sud: plus de 200 civils fuyant les combats meurent noyés

AFP

Plus de 200 civils sud-soudanais fuyant les combats qui ravagent le Soudan du Sud sont morts noyés mardi matin quand le bateau surchargé qui les transportait a coulé.Des civils traversent le Nil pour fuir les combats au Soudan du Sud, le 10 janvier 2014

Plus de 200 civils sud-soudanais fuyant les combats qui ravagent le Soudan du Sud sont morts noyés mardi matin quand le bateau surchargé qui les transportait a coulé.Des civils traversent le Nil pour fuir les combats au Soudan du Sud, le 10 janvier 2014

Plus de 200 civils sud-soudanais fuyant les combats qui ravagent le Soudan du Sud sont morts noyés mardi matin quand le bateau surchargé qui les transportait a coulé, a affirmé à l'AFP le porte-parole de l'armée Philip Aguer.

"Nous avons entre 200 et 300 personnes (noyées), dont des femmes et des enfants (...) le bateau était surchargé", a dit-le porte parole. "Ils fuyaient les combats qui ont repris à Malakal", la capitale de l'Etat pétrolier du Haut-Nil (nord-est).

Les combats continuaient de faire rage dans plusieurs endroits du pays mardi.

A Malakal, les rebelles ont mené une nouvelle attaque pour tenter de prendre la ville.

"Il y a des combats dans et autour de Malakal", a affirmé le chef des opérations humanitaires de l'ONU, Toby Lanzer. Selon lui, le nombre de déplacés venus se réfugier dans la base onusienne locale a doublé, passant de 10.000 à 19.000 personnes.

L'armée a de son côté fait état d'intenses combats au sud de Bor, capitale de l'Etat du Jonglei (est), au coeur des affrontements depuis leur début mi-décembre. L'armée tente là de reprendre le dessus sur les rebelles, qui contrôlent la ville.

"Nous marchons vers Bor, il y eu de très intenses combats tard lundi", a dit M. Aguer.

Le porte-parole de l'armée a par ailleurs nié que les rebelles avait pris le port de Mongalla, situé à une cinquantaine de km au nord de la capitale sud-soudanaise Juba, sur la route de Bor.

"Nous sommes au nord de Mongalla, nous contrôlons complètement" la zone, a-t-il ajouté, confirmant en revanche des combats persistants à une vingtaine de km au sud de Juba.

Les combats qui sévissent dans la jeune Nation depuis le 15 décembre sur fond de rivalité entre le président Salva Kiir et son ex-vice président Riek Machar, limogé en juillet, ont déjà fait quelque 400.000 déplacés et "beaucoup plus" de 1.000 morts, selon l'ONU.

Salva Kiir a accusé Riek Machar et ses alliés de tentative de coup d'Etat. Riek Machar nie, reprochant à Salva Kiir de vouloir simplement éliminer ses rivaux.

Première publication : 14/01/2014